Actualisé 06.04.2020 à 10:52

Recherche

Soutien-gorge connecté pour détecter le cancer

Le résultat d'un concours pour étudiants débouche sur la commercialisation prochaine d'une invention.

L'équipe de l'EPFL avec son prototype de SmartBra.

L'équipe de l'EPFL avec son prototype de SmartBra.

epfl

SmartBra a été élaboré dans le cadre d'un concours en 2019. Il s'agit d'un soutien-gorge fait de textile intelligent et destiné en premier lieu aux femmes chez qui un cancer du sein a été diagnostiqué. Le but: garantir un suivi quotidien. Le résultat du concours a été si convaincant que les lauréats, de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), vont poursuivre l'aventure avec IcosaMed, une start-up neuchâteloise.

Démarche innovante

Contrairement aux solutions existantes qui utilisent des radiations, la technologie développée par IcosaMed se base sur des ondes ultrasonores pour effectuer des échographies, explique l'EPFL. Les ultrasons sont générés par des capteurs qui fonctionnent avec une énergie renouvelable. «Le principe est de produire de l'électricité grâce à une pression exercée sur un matériau piézoélectrique», indique la haute école dans un communiqué.

D'autres débouchés

«Nous sommes actuellement à la recherche de financement», explique Max Boysset, patron et fondateur d'IcosaMed. En tout,

millions de francs sont nécessaires: 1,5 million pour finaliser le

premier prototype et 2,5 pour commercialiser les premiers SmartBra. Ces soutiens-gorges intelligents pourraient donner naissance dans les années à venir à d'autres produits (culottes, justaucorps), grâce auxquels on pourrait détecter et prévenir différents types de cancers. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!