Genève: Soutien unanime à la fête
Actualisé

GenèveSoutien unanime à la fête

Les élus de tous bords et les milieux culturels veulent sauver les nuits genevoises. L'idée d'un botellon de protestation a même été lancée sur Facebook.

par
Irène Languin
L'Usine est le dernier rempart des concerts à petits prix à Genève.

L'Usine est le dernier rempart des concerts à petits prix à Genève.

Le parlement empoignera jeudi le thème de la déliquescence de la vie nocturne à Genève. Des députés de tous les partis - sauf le MCG, qui présente sa propre motion - déposeront deux textes pour lesquels ils demanderont l'urgence. L'un demande qu'une «solution soit trouvée dans les six prochains mois» pour le Moa Club, fermé jeudi dernier. L'autre porte sur l'avenir global des nuits genevoises.

«Il en va de notre responsabilité vis à vis de la culture et de la jeunesse», soulignent plusieurs de ces élus. En réaction aux arrêts successifs du Moa et de Weetamix la semaine dernière, l'idée d'un Bottellon géant aux Bastions le vendredi 22 octobre a été lancée hier sur Facebook. Le même weekend, l'Usine organise une mobilisation pour prouver qu'existe encore à Genève «l'esprit de fête et de résistance».

Ton opinion