Souvenirs d'enfance.
Actualisé

Souvenirs d'enfance.

Quand j'étais petite, je devais aller dans le Piémont chaque automne avec mes parents.

C'est vrai que je les y accompagne toujours chaque automne, mais aujourd'hui, je le fais librement - toute la différence est là. Pas comme cette autre fois, quand j'avais 16 ans.

Je garde deux très mauvais souvenirs du Piémont.

1. Je devais toujours aider ma mère à la cuisine. Elle disparaissait parfois en me demandant: «Profites-en donc pour jeter les déchets au compost». J'ai fort malencontreusement pris une truffe avec le reste. A l'époque, mon nez n'attribuait pas la même valeur à son odeur qu'aujourd'hui. Ma mère n'a jamais su jusqu'à ce jour ce qu'il avait bien pu advenir du précieux tubercule. Jusqu'à ce jour... désolée, maman.

2. Il y a une fontaine dans le village d'Acqui. Une fontaine qui sent horriblement mauvais. Je me souviens comme nous nous étonnions, mon petit frère et moi, de ces gens qui remplissaient des bidons d'une eau boueuse qui sentait l'œuf pourri.

Aujourd'hui, en étant un peu plus âgée, ces gens m'étonnent encore plus - en sachant que le Moscato vient de cette région!

Personnellement, je préfère en tout cas le Moscato à l'eau de la fontaine. Possède-t-il des vertus curatives? Je l'ignore, mais en tout cas, c'est délicieux.

Et je ne le dirai jamais assez:

si vous servez un vin doux comme ce Moscato lors d'une soirée romantique, n'oubliez pas une chose: un tel vin doit toujours être au moins aussi doux que le dessert qu'il accompagne, mais jamais plus doux que le baiser d'adieu!

A propos de desserts: Moscato et Panettone... l'Italie comme si vous y étiez.

Moscato d'Asti DOCG Palás Michele Chiarlo 2013

Ton opinion