Spammeur britannique puni
Actualisé

Spammeur britannique puni

David Lennon a plaidé coupable devant la justice pour envoi massif de pourriels. Il a écopé d'une peine de couvre-feu.

L'homme, âgé de 19 ans, devra rester à la maison pendant deux mois, de 0 h 30 à 7 h la semaine et de 0 h 30 à 10 h le week-end. En cas de non-respect de la sanction, il risque une sévère condamnation. En 2004, David Lennon avait envoyé cinq millions d'e-mails vers Domestic & General Group, une société d'assurances basée au Royaume-Uni qui venait de le licencier.

L'envoi d'e-mails avait provoqué la destruction du serveur et du routeur de la société et conduit à une perte de plus de 70 000 fr. pour la société d'assurances. Le serveur alimentait les courriels de la société au Royaume-Uni, en France et en Espagne. Les e-mails de Lennon prétendaient venir d'employés de sociétés et même de Bill Gates.

Ils contenaient une citation tirée du film d'horreur «The Ring».

Le jeune homme n'avait pas été reconnu coupable devant un premier tribunal. Une controverse était née pour savoir si, au regard de la loi britannique, l'envoi de spams était assimilable à la propagation d'un virus dans un système informatique.

Laurent Favre

Ton opinion