Crash de Madrid: Spanair se justifie
Actualisé

Crash de MadridSpanair se justifie

La compagnie est revenue sur les circonstances qui ont précédé l'accident. Les 154 victimes de la catastrophe du vol Spanair du 20 août sur l'aéroport de Madrid-Barajas ont été identifiées.

«Ils ont terminé les tâches d'identification vendredi dans la nuit; les 154 victimes sont toutes identifiées», a indiqué le porte- parole. Le dernier bulletin médical des 14 blessés toujours hospitalisés indique samedi que deux se trouvent dans un état «très grave» et six dans un état grave.

Un MD-82 de la compagnie espagnole Spanair assurant la liaison Madrid-Las Palmas (Canaries) s'est écrasé le 20 août, lors du décollage, faisant 154 morts et 18 blessés. Il s'agit de la plus grave catastrophe aérienne espagnole de ces 25 dernières années.

Samedi, la compagnie aérienne Spanair a démenti avoir envisagé de remplacer l'avion par un autre appareil, contrairement à ce qu'a affirmé vendredi la ministre espagnole des Transports Magdalena Alvarez.

«Réparation de 15 minutes»

«Les techniciens de la maintenance ont décidé qu'il ne serait pas nécessaire de changer d'avion, étant donné qu'il s'agissait d'une réparation mineure qui pouvait s'effectuer en moins de 15 minutes», explique Spanair dans un communiqué.

Le pilote avait interrompu une première procédure de décollage et était retourné à la porte d'embarquement après avoir signalé une surchauffe sur une prise d'air de l'avion, problème qui, selon la compagnie, avait été ensuite réglé conformément au manuel de maintenance de l'appareil.

Mme Alvarez a d'autre part affirmé que la situation économique difficile de Spanair «n'affectait en rien la sécurité de son activité», contrairement à ce que laissaient entendre certains commentaires de presse après l'accident.

Spanair, filiale du groupe scandinave SAS et deuxième compagnie aérienne espagnole derrière Iberia, a annoncé en juillet le départ d'un quart de ses effectifs (1100 sur 4000), après une perte de plus de 50 millions d'euros au premier semestre 2008.

(ats)

Ton opinion