Spielberg claque la porte des JO de Pékin
Actualisé

Spielberg claque la porte des JO de Pékin

Steven Spielberg a annoncé mardi qu'il renonçait à son poste de conseiller artistique pour les Jeux olympiques de cet été à Pékin.

Il veut ainsi protester contre la politique de la Chine envers le Soudan et le conflit au Darfour.

"J'estime que ma conscience ne me permet pas de continuer mes activités (en ce domaine) comme si de rien n'était", a expliqué le réalisateur américain à succès dans un communiqué. "A ce stade, je ne peux pas consacrer mon temps et mon énergie aux cérémonies des JO. Il faut plutôt que je fasse tout ce qui est en mon pouvoir pour contribuer à faire cesser les crimes inqualifiables commis contre l'humanité qui perdurent au Darfour", a-t-il ajouté.

"Le gouvernement du Soudan porte l'essentiel de la responsabilité de ces crimes en cours mais la communauté internationale, et en particulier la Chine, devrait en faire plus pour mettre un terme aux souffrances" endurées par les habitants du Darfour, a-t-il ajouté. Steven Spielberg avait déjà écrit plusieurs fois au président chinois Hu Jintao pour demander que Pékin fasse pression sur Khartoum pour mettre fin aux violences au Darfour.

En plus de quatre ans de guerre civile dans cette région de l'ouest du Soudan grande comme la France, les spécialistes internationaux évaluent à 200 000 le nombre de personnes tuées et à 2,5 millions celui des populations déracinées par les violences et les exactions à grande échelle. (ats)

Ton opinion