Automobile: Sportives et 4x4 vedettes du salon de Genève
Actualisé

AutomobileSportives et 4x4 vedettes du salon de Genève

Voitures surpuissantes et 4x4 urbains conquérants, le Salon automobile a ouvert mardi avec un feu d'artifice de nouveautés.

En Europe, le marché a rebondi après la crise de 2008-2013, devenant en 2015, à la faveur du ralentissement en Chine, la locomotive de la croissance mondiale du secteur.

Pour 2016, le constructeur haut de gamme allemand BMW prévoit une croissance de ses ventes sur le Vieux Continent comprise entre 5 et 10% cette année, et son rival Mercedes-Benz (Daimler) entrevoit un «net potentiel de croissance» en Europe pour lui, selon son patron Dieter Zetsche.

Paul Willcox, président de Nissan Europe, prédit de son côté une poursuite de la reprise du marché européen cette année. «2 ou 3% peut-être», avance-t-il prudemment.

Après une hausse des ventes de 9,3% à 13,7 millions d'unités l'année dernière, le marché européen devrait dépasser les 14 millions en 2016, selon le consensus des experts.

Essence pas chère

«La consommation est soutenue par les taux d'intérêt bas, une hausse des revenus réels et de l'emploi ainsi que par un carburant bon marché», a souligné lundi le président de la Fédération allemande de l'automobile VDA, Matthias Wissmann, en disant aborder le salon de Genève avec «confiance».

Le 86e salon de Genève promet «plus de 120 premières mondiales et européennes» et accueille l'extravagante Bugatti Chiron, qui succède à la Veyron au rang de l'une des automobiles de série les plus puissantes, les plus rapides et les plus chères du monde (quelque deux millions de francs).

Une autre enseigne de «supercars» du groupe Volkswagen, Lamborghini, exhibe sa Centenario, à laquelle Aston Martin réplique avec une DB 11 fuselée et Jaguar une version encore plus musclée de son coupé type F.

Et si le français Renault a finalement décidé de ne pas faire venir à Genève son prototype préfigurant la renaissance d'Alpine, DS (groupe PSA) y montre un concept de coupé futuriste, l'E-tense électrique.

Les SUV en terrain conquis

Plus proches de la série, les 4x4 urbains (crossovers ou SUV) sont une fois de plus venus en nombre sur le salon. Ce segment a conquis plus de 22% du marché européen en 10 ans d'existence.

Des centaines de journalistes et professionnels du secteur sont venus assister mardi à la présentation par la marque Volkswagen de son concept T-Cross Breeze, un petit cabriolet censé annoncer une «large offensive dans les SUV».

Les nouveaux Kia Niro, Toyota C-HR, Seat Ateca, Audi Q2 et Skoda VisionS ont en ligne de mire les vedettes des ventes, le Renault Captur et le Nissan Qashqai. Quant à Maserati (Fiat-Chrysler), il vise le Porsche Cayenne avec son premier SUV, le Levante.

Renault, qui développe déjà une gamme de «crossovers», va à contre-courant de la tendance cette année en présentant la quatrième génération de son monospace compact Scénic et le break Mégane. De nouveaux breaks trônent aussi sur les stands Volvo (V90) et Kia (Optima).

VW fait son mea culpa

Volkswagen profite pour sa part du salon pour faire son mea culpa et tenter de reconquérir le coeur des clients européens.

Lundi soir, son patron Matthias Müller a appelé à «apprendre des erreurs du passé» et promis que «2016 (sera) l'année au cours de laquelle nous comptons résoudre le problème de nos moteurs diesel pour nos clients». Herbert Diess, directeur de la marque VW, a enfoncé le clou mardi: «Volkswagen change» et «prend ses responsabilités partout dans le monde», a-t-il assuré.

Le géant allemand aux douze marques, qui domine près de 25% du marché européen, essuie une tempête mondiale depuis qu'il a reconnu en septembre avoir sciemment truqué des moteurs diesel pour leur faire passer les normes américaines.

Après deux journées presse, le salon de Genève ouvrira jeudi et jusqu'au 13 mars au public à Palexpo, où sont réunis quelque 200 exposants venus de 30 pays. Les organisateurs tablent sur 650'000 à 700'000 visiteurs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion