Musique en ligne: Spotify a triplé ses pertes en 2014
Actualisé

Musique en ligneSpotify a triplé ses pertes en 2014

Le numéro un de l'écoute de musique en ligne, le suédois Spotify, a presque triplé ses pertes en 2014. Il continue d'investir lourdement pour son expansion.

Créé par des Suédois en 2008, le pionnier du secteur, qui offre «un catalogue de plus de 30 millions de titres», n'a toujours pas connu d'année de bénéfice.

La perte nette l'an dernier est montée à 162,3 millions d'euros (168,2 millions de francs) contre 55,9 millions en 2013, selon ses résultats publiés au Luxembourg. Le résultat opérationnel est également négatif, indiquent les résultats de la holding luxembourgeoise Spotify Technologies, déposés jeudi et consultés par l'AFP vendredi.

«Cela s'explique par les investissements substantiels qui ont été réalisés durant l'année, principalement dans le développement du produit, l'expansion internationale et la hausse généralisée des effectifs», a écrit le groupe.

Si le chiffre d'affaires a passé la barre du milliard d'euros, à 1,08 milliard, la croissance n'a plus le même rythme effréné. Elle a été de 45%, contre 74% en 2013 et 128% en 2012.

Spotify a rappelé qu'il comptait 60 millions d'utilisateurs fin 2014 (contre 36 millions fin 2013). Les trois quarts ne paient pas et écoutent de la publicité, tandis qu'un quart paie un abonnement mensuel.

Il est présent dans 58 pays et estime que dans «dix de ces pays, au moins un dixième des internautes sont utilisateurs de Spotify». (ats)

Ton opinion