Actualisé

Hockey - LNASprunger pourrait manquer le début de saison

L'international suisse et deuxième meilleur pointeur de la saison passée de LNA pourrait ne pas être présent pour la reprise du championnat. Le point avec le directeur de Gottéron.

par
Yves Regez
Julien Sprunger est dans l'expectative après sa commotion subie en équipe nationale.

Julien Sprunger est dans l'expectative après sa commotion subie en équipe nationale.

Julien Sprunger n'en a décidément pas fini avec les blessures. Souvent victime de commotions par le passé, l'attaquant fribourgeois en a subi une nouvelle lors d'un match de préparation de l'équipe nationale, contre le Canada le 29 avril dernier.

«Il commence seulement maintenant sa préparation physique. Mais il n'est pas possible de dire aujourd'hui en combien de temps il rattrapera son retard. Il n'est donc pas totalement certain qu'il manque le début de saison» a détaillé le directeur des Dragons Raphaël Berger, confirmant une information parue dans le quotidien «La Liberté».

Toutefois, en cas d'absence du deuxième meilleur pointeur et roi des buteurs de la saison passée, Gottéron pourrait aligner trois étrangers en attaque: l'Américain Greg Mauldin, en plus de Simon Gamache et Pavel Rosa. En engageant un cinquième étranger, Fribourg Gottéron n'a pas voulu miser sur un éventuel lock-out dans le championnat de NHL. «Non, nous ne parions jamais là-dessus. Notamment parce que nous ne savons pas s'il peut durer toute une saison», a précisé le directeur fribourgeois, faisant allusion à celui qui a touché la NBA en 2011 et qui n'avait abouti qu'à une réduction du nombre de matches de 82 à 66.

Est-ce que le récent partenariat avec le HC Sierre pourrait apporter des solutions de secours pour Gottéron? «Ce sera plus probablement le contraire. Nous avons actuellement 27 joueurs sous contrat et nous aurons certainement besoin de faire jouer quelques-uns de nos joueurs dans d'autres clubs, comme Sandro Wiedmer à Sierre.»

Sans compter le 75ème anniversaire du club, la saison à venir s'annonce chargée. Une participation à la Coupe d'Europe et à la Coupe Spengler seront ainsi au menu des Dragons. «Cela ne représentera au total que 3 ou 4 matches de plus durant la saison, c'est-à-dire ceux de la Coupe Spengler, car les matches de la Coupe d'Europe se dérouleront aux mois d'août et de septembre et remplaceront des matches de préparation» a tempéré Raphaël Berger.

«Je me sens mieux, mais pas encore à 100%»

«Cela devient vraiment serré», explique l'international, incapable de se prononcer sur son retour. «Le club ne me met aucune pression. Tout le monde est d'avis que je prenne le temps qu'il faudra pour me soigner complètement», affirme l'attaquant dans les colonnes de La Liberté. «J'ai beaucoup de retard par rapport aux autres et je recommence à zéro. Mais ça va mieux.»

Lorsqu'on évoque la commotion, le joueur des Dragons se souvient notamment «de légers maux de tête qui ne disparaissaient pas durant des mois». Il y a peu, l'attaquant est allé faire des analyses neurologiques du côté d'Atlanta, dans l’institut Carrick, qui a notamment soigné Sidney Crosby. «J'ai fait beaucoup d'exercices, et cela m'a beaucoup aidé», explique-t-il. «J'espère que tout cela ira plus vite que prévu. Je me sens beaucoup mieux, mais pas encore à 100%, et être en bonne santé demeure le plus important pour moi.» (SI)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!