Ski alpin: St-Moritz: une édition déjà presque historique
Actualisé

Ski alpinSt-Moritz: une édition déjà presque historique

Après six des onze épreuves au programme, la Suisse affiche fièrement six médailles à son compteur aux Grisons, dont trois en or.

1 / 37
Slalom Dames
Slalom Dames

epa05801205 Wendy Holdener, of Switzerland, clears a pole, during the first run of the women Slalom at the 2017 FIS Alpine Skiing World Championships in St. Moritz, Switzerland, 18 February 2017. EPA/GIAN EHRENZELLER

Keystone
Marcel Hirscher a mis tout le monde d'accord vendredi à St-Moritz. L'Autrichien est devenu champion du monde du géant. Murisier meilleur Suisse au 8e rang. (Vendredi 17 février 2017)

Marcel Hirscher a mis tout le monde d'accord vendredi à St-Moritz. L'Autrichien est devenu champion du monde du géant. Murisier meilleur Suisse au 8e rang. (Vendredi 17 février 2017)

Keystone
Tessa Worley a eu les épaules solides jeudi à St-Moritz. Du haut de son 1m57, la «puce» du Grand-Bornand est devenue championne du monde du géant, lors d'une course dont elle était la grande favorite. (Jeudi 16 février 2017)

Tessa Worley a eu les épaules solides jeudi à St-Moritz. Du haut de son 1m57, la «puce» du Grand-Bornand est devenue championne du monde du géant, lors d'une course dont elle était la grande favorite. (Jeudi 16 février 2017)

Keystone

Avec six médailles, la Suisse a déjà fait largement mieux que lors des trois précédentes joutes mondiales à Beaver Creek en 2015 (3 médailles), Schladming en 2013 (1) et Garmisch en 2011 (1). Elle a par ailleurs égalé ses moissons de Val d'Isère en 2009 et Are en 2007, deux éditions références dans l'histoire récente.

Avec encore d'excellents atouts dans sa manche, la Suisse peut même réussir sa plus belle récolte depuis les glorieuses et inégalables années 80. Après Crans-Montana en 1987 (14 médailles) et Vail en 1989 (11), le ski alpin helvétique n'a plus jamais dépassé le total de sept podiums aux Mondiaux.

Cette septième médaille, la Suisse a l'occasion de la décrocher mardi dans la compétition par équipes (Team Event), pour laquelle elle va aligner des coureurs redoutables dans cet exercice. Deuxième grosse carte d'ici la fin de la quinzaine, Wendy Holdener sera samedi l'une des plus sérieuses candidates au podium dans le slalom.

Athlètes pas sous pression

Pour les trois autres courses au programme, il faudra compter sur un exploit pour voir un Suisse à nouveau sur le podium. Mais avec l'euphorie qui règne actuellement à St-Moritz, il n'est pas impossible d'imaginer Mélanie Meillard (géant), Justin Murisier (géant), Daniel Yule et Luca Aerni (tous deux en slalom) réussir LA course de leur vie en cette fin de semaine.

On rappellera finalement que Swiss-Ski, pour ne pas mettre ses athlètes sous pression, avait refusé de donner un objectif de médailles au début des joutes. Il y a toutefois à parier que la Fédération helvétique ne se voyait pas aussi bien lotie à mi-Mondiaux, d'autant plus après la perte sur blessure de sa figure de proue Lara Gut. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion