Actualisé 10.04.2020 à 06:55

Football

Stade de Genève: le tapis synthétique attendra

La reprise envisagée pour fin mai/début juin devrait reporter d'un an le changement de pelouse prévu cet été.

La pelouse naturelle du Stade de Genève tiendra-t-elle une saison de plus?

La pelouse naturelle du Stade de Genève tiendra-t-elle une saison de plus?

Eric Lafargue

La reprise éventuelle du championnat de Super League, qui pourrait avoir lieu fin mai ou début juin - le championnat ne se terminerait alors pas avant fin juillet, puisque 13 journées restent à disputer -, ne sera pas sans conséquences pour le Stade de Genève: le changement de pelouse devrait en effet être repoussé d'une année, selon «La Tribune de Genève».

Rappelons que la pelouse de la Praille devait être remplacée par un gazon synthétique cet été, les travaux devant s'étaler de fin mai à début août. Mais la probable tenue du championnat à ces mêmes dates interdira forcément la pose d'un tapis synthétique en parallèle.

Deux solutions s'offriraient alors au SFC: soit repousser le changement de pelouse d'un an, soit émigrer ailleurs pour finir ce championnat 2019-2020. La réponse du président servettien Pascal Besnard dans les colonnes de la «Tribune de Genève»: «Je vais être clair: si le championnat devait reprendre fin mai, je souhaite que Servette puisse jouer à domicile, même si c'est à huis clos, ce qui sera inévitablement le cas, au début au moins. (...) Sinon, nous serions obligés d'aller à la Pontaise, le stade homologué Super League le plus proche de Genève. Je ne veux pas infliger ça aux joueurs, d'autant plus que je ne connais même pas les surcoûts éventuels. Donc il se peut bien que l'on doive reporter d'un an la pose du synthétique, étant donné que le scénario de reprise fin mai – début juin est très probable.»

Si la saison devait se terminer fin juillet, il n'y aurait en effet que deux à trois semaines de pause avant le début de l'exercice 2020-2021. Et pas assez de temps l'hiver prochain pour effectuer les travaux nécessaires. Cela repousserait alors la pose du gazon artificiel à l'été prochain.

Demeurera alors un autre paramètre à prendre en compte: l'état de la pelouse actuelle. Après deux attaques d'un champignon, le gazon de la Praille est loin de sa splendeur originelle. Tiendra-t-il une saison complète de plus?

La Fondation du Stade de Genève planche sur ces questions. Elle ne s'exprimera pas avant la semaine prochaine sur le sujet.

Sport-Center

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!