US Open: Stan: «l'un des matches les plus durs de ma carrière»
Actualisé

US OpenStan: «l'un des matches les plus durs de ma carrière»

Stan Wawrinka a souffert mais est parvenu à éliminer Juan Martin Del Potro en quart de finale.

1 / 57
Stan Wawrinka sera exempté du premier tour du tournoi ATP de Brisbane, en janvier 2017. (Samedi 31 décembre 2016)

Stan Wawrinka sera exempté du premier tour du tournoi ATP de Brisbane, en janvier 2017. (Samedi 31 décembre 2016)

Keystone
Londres, Royaume-Uni
Londres, Royaume-Uni

Pour la première fois en quatre ans, Stan Wawrinka ne verra pas les demi-finales à Londres (Vendredi 18 novembre 2016).

kein Anbieter
Londres, Royaume-Uni
Londres, Royaume-Uni

Stan Wawrinka s'est totalement relancé dans la course à la qualification pour les demi-finales en battant Marin Cilic (Mercredi 16 novembre 2016).

Keystone

«Cela a été un des matches les plus durs de ma carrière»: Stan Wawrinka a souffert pour écarter Juan Martin Del Potro de l'US Open, mais c'était le prix à payer pour aller en demi-finale.

«Je m'étais préparé à souffrir. Juan Martin est un joueur qui ne lâche jamais, qui aime être dans le combat physique et mental. Mais j'ai tenu bon, je ne lui ai rien montré. Je suis resté dur avec moi-même tout au long de la partie, et cela a fini par payer», a relevé le Vaudois après sa victoire 7-6 (7/5) 4-6 6-3 6-2. «Je gagne en 'seulement' quatre manches, mais cela a été un des matches les plus durs de ma carrière», a-t-il estimé.

«J'ai dû aussi m'adapter à son jeu. Car Juan Martin a l'art de vous faire perdre la tête. Cela avait été le cas à Wimbledon, où je ne savais plus quoi faire contre lui», a rappelé Stan Wawrinka, qui avait effectivement été désarmé (et battu) début juillet sur le gazon britannique. «Mais cette fois-ci, je n'ai cessé de m'accrocher et j'ai trouvé des solutions pour le gêner. Puis ensuite, au milieu du troisième set, j'ai senti que je prenais le dessus physiquement. J'en ai profité et cela m'a permis de prendre le large dans la quatrième manche», a-t-il raconté.

Pour la troisième fois en demi-finale de l'US Open, Stan Wawrinka en découdra vendredi avec Kei Nishikori. «On se connaît bien, et j'ai donc plein d'infos sur lui. Je m'attends, là aussi, à un rude combat», a assuré le Vaudois. «Mais c'est aussi pour ça que je joue au tennis, pour disputer de tels matches dans de tels stades. Cela a été très dur contre Del Potro et cela le sera encore contre Nishikori. C'est néanmoins une chance incroyable de pouvoir vivre ça», a-t-il affirmé.

Del Potro n'oubliera pas

De son côté, Juan Martin Del Potro a fini la rencontre au bord des larmes lorsque les spectateurs lui ont rendu un vibrant hommage, pour toutes ces blessures que l'Argentin a dû endurer avant de revenir au plus haut niveau. «Je n'oublierai jamais ce qui s'est passé ce soir», a-t-il assuré au terme de la partie.

«Mon tennis est proche du niveau où je veux qu'il soit, mais je ne suis pas encore au niveau physique des autres. J'ai besoin de faire une préparation physique complète», a reconnu celui qui avait failli tout plaquer l'an dernier après une troisième opération au poignet gauche.

L'Argentin a aussi tenu à féliciter son bourreau. «Stan a été plus intelligent que moi en fin de rencontre. Il m'a fait beaucoup bouger, grâce notamment à son slice, et j'ai fini par céder physiquement. A la fin du troisième set, j'étais exténué», a-t-il raconté. «C'est dommage, car c'était vraiment serré au début. Et avec un peu plus de réussite, j'aurais pu mener deux manches à rien», a-t-il regretté. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion