Tennis - Stan Wawrinka: «Il faut être patient»
Publié

TennisStan Wawrinka: «Il faut être patient»

Le Vaudois s’est exprimé cette semaine sur son état de santé. Il vient tout juste d’enlever son plâtre et évoque son avenir à court terme.

par
Sport-Center
Wawrinka en février dernier lors de l’Open d’Australie.

Wawrinka en février dernier lors de l’Open d’Australie.

AFP

Opéré au pied gauche, Stan Wawrinka n’a plus joué en match officiel depuis le 9 mars à Doha. Pas encore pleinement rétabli, il vient par ailleurs d’annoncer son forfait pour les tournois de Toronto et Cincinnati et sa participation à l’US Open (du 30 août au 12 septembre) est pour l’instant incertaine. Cette semaine, dans le cadre d’un partenariat avec Yonex, le Vaudois (36 ans) a fait le point sur sa situation lors d’un chat sur le compte Instagram de son équipementier.

«Les derniers mois ont été difficiles. J’ai subi deux chirurgies au pied, la deuxième était il y a six semaines. Maintenant, c’est suffisant et c’est fait. Je viens d'enlever le plâtre. Donc, c’est la première fois depuis six semaines que je peux marcher normalement. Le reste, c’est bon... Cela prend du temps. Il faut être patient. Ce n’est pas ce que nous préférons en tant qu’athlète, mais c’est ce que c’est et je sais que je vais dans la bonne direction pour revenir. Donc, c’est ma motivation», a expliqué Warwrinka, répondant aux questions de l’ancien joueur Daren Cahill.

Wawrinka a pu se débarrasser de son plâtre cette semaine.

Wawrinka a pu se débarrasser de son plâtre cette semaine.

Instagram / @stanwawrinka85

«Bencic a fait un travail incroyable»

Wawrinka, vainqueur de la médaille d’or en double aux côtés de Roger Federer à Pékin en 2008, a également profité de l’occasion pour féliciter Belinda Bencic, tout juste sacrée championne olympique à Tokyo. «À chaque JO, le tennis montre que nous avons des joueurs extraordinaires en Suisse. Elle a fait un travail incroyable pour obtenir l’or en plus de la médaille en double. C’est quelque chose de vraiment spécial en Suisse, c’est sûr», s’est félicité le Vaudois, qui pointe actuellement au 31e rang du classement ATP.

Enfin, Stan Wawrinka a évoqué l’aspect mental pour un sportif de haut niveau, faisant écho aux récents problèmes psychologiques évoqués notamment par la gymnaste américaine Simone Biles et la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka. «Je pense qu’il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur les athlètes, sur ce qu’ils traversent parce que nous voyons toujours des choses sur les autres athlètes devant la télévision, quand ils jouent, quand ils sont les meilleurs, nous ne les voyons que quand ils sont en compétition alors même qu’au quotidien cela peut être également difficile pour beaucoup d’entre nous, y compris moi», a conclu Wawrinka.

Ton opinion

18 commentaires