Actualisé 22.01.2014 à 09:17

Open d'AustralieStan Wawrinka: «Je joue un grand tennis»

Le Vaudois veut savourer sa victoire sur le Serbe Novak Djokovic en quart de finale de l'Open d'Australie et sa demi-finale à venir car il joue, selon lui «un grand tennis».

Avant de se plonger pendant plus d'une heure dans un bain glacé, Stanislas Wawrinka a eu droit aux félicitations d'un observateur de marque: Stefan Edberg.

«Stan a livré un match fantastique. Sa victoire est amplement méritée», a lâché le nouveau conseiller de Roger Federer. Egalement présent dans les couloirs de la Rod Laver Arena, le président de Swiss Tennis René Stammbach a tenu à féliciter son joueur. «Je suis si heureux pour lui, a-t-il dit. Maintenant, je dois rentrer en Suisse. Mais si la finale oppose Stan à Roger, je reviens à Melbourne. Je ne peux pas manquer un tel moment !»

«Prendre le temps de savourer»

Le Vaudois ne veut pas encore parler de finale, même pas de demi-finale. «Je veux prendre le temps de savourer cette victoire sur Djokovic, lance-t-il. Il est important de s'arrêter un instant. Vous savez, ils ne sont pas nombreux les tournois où vous partez avec la coupe du vainqueur. Ce soir est un moment rare. C'est tout de même difficile à croire que je viens de livrer un troisième match en cinq sets et en plus de quatre heures contre Djokovic.»

Il lui faudra tout de même commuter rapidement sur la demi-finale de jeudi soir. «Tomas Berdych dégage une très grande impression depuis le début de la quinzaine. Je m'attends à un match compliqué, explique-t-il. Oui c'est vrai, je l'ai battu trois fois en 2013. Mais cette statistique ne va pas m'aider à gagner jeudi. Si l'on veut croire les statistiques, je n'aurais pas dû battre Djokovic ce soir puisque je restais sur quatorze défaites contre lui...»

On a tout de même la conviction que Wawrinka détient les clés de sa demi-finale. Il a compris comment perturber le jeu à plat de Berdych. Seulement, cette demi-finale se jouera aussi sur les émotions. Wawrinka bénéficie désormais d'une occasion de se hisser en finale d'un tournoi du Grand Chelem, un bonheur que le Tchèque avait connu en 2010 à Wimbledon. Il n'a pas le droit de la laisser passer. (afp)

Trois questions à Stanislas Wawrinka:

Quel est le sentiment ce soir (mardi) par rapport à l'an passé ?

C'est complètement différent c'est sûr. Je suis très heureux, très excité. Après avoir perdu deux fois en cinq sets contre lui en Grand Chelem, je suis vraiment content d'empocher celui-ci. C'est fantastique pour moi. C'est un soulagement énorme. Il est tellement difficile à battre. C'est un incroyable champion. Il se bat tout le temps. Il trouve toujours la solution. Les autres fois il avait toujours trouvé la solution au cinquième set. Il avait été le meilleur. Mais pas ce soir. J'ai gagné pas mal de confiance de ces matches avec Novak. J'étais tellement près. Ce soir je suis entré sur le court en croyant vraiment en moi, en sachant que si je jouais mon meilleur tennis j'aurais une chance.

Comment avez-vous géré ce cinquième set ?

C'était un avantage de servir en premier. Mais il fallait que je reste agressif. Il fallait lui mettre la pression parce qu'être en tête c'est toujours un avantage, surtout ici où les conditions sont toujours rapides et venteuses. Ça a été une très rude bataille. J'ai commencé à avoir quelques crampes au milieu du cinquième set. J'ai essayé de plus me relâcher. Je retournais bien, mais il fallait que je fasse plus sur mon service, que je varie plus et que je reste très agressif. Je ne voulais pas le laisser gagner celui-ci. J'ai eu un peu de chance sur le dernier jeu. Il a raté des coups faciles. Mais de manière générale, dans le cinquième set, je pense que je suis allé le chercher.

Vous allez jouer votre deuxième demi-finale du Grand Chelem. Comment voyez-vous cela ?

C'est fantastique. J'en profite parce que je joue un grand tennis. Mais je suis encore loin d'avoir gagné ce tournoi. Il reste deux matches, les plus difficiles. Ce soir je vais savourer cette victoire parce que je pense que c'est important. C'est pour ça que j'ai bien joué l'an passé, parce que j'aime ma vie, j'aime le tennis. Le plus important sera d'être prêt physiquement, parce que je suis vraiment fatigué maintenant. Mais mentalement je serai prêt c'est sûr. Je suis heureux d'être là, je prends plaisir, je joue un bon tennis. Il n'y a rien pour me laisser penser que je ne vais pas bien jouer en demi-finale. (Le Tchèque Tomas) Berdych joue bien depuis le début du tournoi. Il sera dur à battre. Il a déjà disputé une finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il est très proche des tout meilleurs.

TWEETEZ

Wawrinka peut-il gagner l'Open d'Australie ?

#debat20min.

#debat20min permet de recenser toutes les conversations qui ont lieu sur Twitter sur ce sujet en particulier.

#debat20min.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!