Tennis: Stan Wawrinka miraculé à Saint-Pétersbourg
Publié

TennisStan Wawrinka miraculé à Saint-Pétersbourg

Le Vaudois a sauvé trois balles de match contre Dan Evans pour sortir vainqueur d’un premier tour de grande qualité dans la cité des tsars.

par
Mathieu Aeschmann
Stan Wawrinka a réussi son passage en indoor, dix jours après sa défaite à Roland-Garros (photo) contre Dan Evans à Saint-Pétersbourg. EPA/IAN LANGSDON

Stan Wawrinka a réussi son passage en indoor, dix jours après sa défaite à Roland-Garros (photo) contre Dan Evans à Saint-Pétersbourg. EPA/IAN LANGSDON

KEYSTONE

Dan Evans va finir par voir apparaître Stan Wawrinka au milieu de ses pires cauchemars. Quatre ans après cette balle de match sauvée au troisième tour d’un US Open qu’il allait remporter, «Stanimal» a refait le coup du miraculé, lundi soir, face au lutin de Birmingham. Mais cette fois, le Vaudois a sauvé trois balles de match, à la suite, pour s’imposer en trois manches et continuer sa route dans l’ATP 500 de Saint-Pétersbourg, première étape de la saison indoor (3-6, 7-6 (3), 7-5).

Pour s’offrir ce petit miracle, Stan Wawrinka est allé puiser profondément dans ses ressources tout au long d’un premier tour de très haut niveau. Il s’est longtemps accroché, luttant avec sa frustration et un Dan Evans particulièrement en jambes. L’Anglais n’a en effet pas son pareil pour neutraliser la puissance adverse grâce à son slice de revers. Il galope, casse le rythme puis bondit sur la moindre balle courte pour avancer et créer du jeu. Une tactique qui a d’abord déréglé le Vaudois, beaucoup trop impatient sur son côté revers (9 fautes directes dans la première manche).

Au deuxième set, «Stanimal» a d’abord pu compter sur la qualité de sa première balle pour garder ses nerfs et le contact. Mais après une balle de break non convertie à 4-4, un terrible début de douzième jeu offrait à Dan Evans trois balles de match. Un bras de fer à l’échange, un ace et un smash gagnant plus tard, le Vaudois avait écarté le danger. Il enchaînait même neuf points de suite pour se détacher dans le tie-break puis égaliser à une manche partout.

La suite fut d’abord un rappel assez éblouissant du niveau de jeu que peut atteindre Stan Wawrinka lorsqu’il se relâche et trouve les bons ajustements. Tout à coup très au clair dans ses choix, le triple vainqueur en Grand Chelem résistait à un break concédé d’entrée dans la manche décisive pour martyriser l’Anglais en ouvrant le court grâce à son revers (5-3). Mais puisque le Vaudois peine désormais trop souvent à étirer son meilleur niveau sur le temps long, Dan Evans débreakait pour revenir à 5-5 et relancer ce premier tour un peu fou. Un tie-break semblait inéluctable. «Stan the Man» s’en préserva en s’arrachant une dernière fois pour l’emporter 7-5 sur un ultime coup droit long de ligne gagnant.

«C’était dur, c’est d’ailleurs tout le temps dur contre Dan. On se livre à chaque fois de rudes batailles, réagissait le Vaudois juste après sa victoire. Mais je me suis accroché, j’ai pu m’appuyer sur mon service pour m’en sortir au deuxième set. C’est bon de gagner un match comme celui-là.» Au deuxième tour, Stan Wawrinka sera opposé à Evgeny Donskoy (ATP 121) contre lequel il partira logiquement favori. À condition de réussir à installer son meilleur niveau de jeu sur la durée.

Ton opinion

35 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

rex

13.10.2020, 09:02

Bravo à Stan qui a fait preuve d'une belle attitude et qui a su redresser une situation qui paraissait bien compromise

Nez rouge

13.10.2020, 08:26

Faire le poing c’est tout ce qu’il sait faire. Prochaine photo ..la perceuse sur la tempe.

Jean

13.10.2020, 07:48

Serat-il en quarantaine a son retour en Suisse ?