Actualisé 08.09.2015 à 17:36

US Open

Stan Wawrinka n'entrera pas en piste avant 21 h

Le Vaudois a concédé avoir livré son meilleur match du tournoi face à Donald Young.

1 / 29
14.09 Malgré la défaite de Federer en finale de l'US Open, son conseiller Stefan Edberg reste confiant et assure que son protégé ne renoncera pas.

14.09 Malgré la défaite de Federer en finale de l'US Open, son conseiller Stefan Edberg reste confiant et assure que son protégé ne renoncera pas.

AFP
13.09 Novak Djokovic remporte l'US Open! Le Serbe a triomphé au terme d'une longue bataille face à Roger Federer, dans laquelle le Bâlois est passé tout près d'un 18e titre en Grand Chelem (6-4 5-7 6-4 6-4).

13.09 Novak Djokovic remporte l'US Open! Le Serbe a triomphé au terme d'une longue bataille face à Roger Federer, dans laquelle le Bâlois est passé tout près d'un 18e titre en Grand Chelem (6-4 5-7 6-4 6-4).

epa/Porter Binks
13.09 Roger Federer affronte ce soir Novak Djokovic en finale de l'US Open.

13.09 Roger Federer affronte ce soir Novak Djokovic en finale de l'US Open.

AFP/Timothy A. Clary

Stan Wawrinka (no 5) se frottera à l'étonnant Kevin Anderson (no 15) mercredi en quart de finale de l'US Open. Cette rencontre - programmée après deux matches dames donc sans doute pas avant 21h heure suisse - a tout d'un piège pour le champion de Roland-Garros, qui affrontera un joueur présent pour la première fois à ce stade de la compétition en Grand Chelem.

«Ma tête est mieux en place. Je vois les choses plus clairement. Je vais dans la bonne direction, assure cependant le Vaudois après son succès sur Donald Young (ATP 68) au 4e tour. C'est difficile de dire où se situe mon niveau de jeu, car je n'aime pas comparer. Mais ce que je ressens à l'entraînement correspond à ce que je ressentais au cours de mes meilleurs parcours Grand Chelem. En revanche, en match, je suis loin de ce que j'ai notamment produit cette année à Roland-Garros», où il avait conquis son deuxième titre majeur.

«Si je compare avec la tournée américaine de ce printemps à Indian Wells et Miami, je ne tapais déjà pas bien dans la balle à l'entraînement. Et cela s'était ressenti en match, poursuit Stan Wawrinka, qui n'avait gagné qu'un match sur ces deux tournois. Là, je sais que je suis capable d'évoluer à mon meilleur niveau en quart de finale. Et je suis frais sur le plan physique», analyse le Vaudois, qui se dit fier de pouvoir disputer un sixième quart de finale d'affilée en Grand Chelem.

Pratiquer un tennis plus varié

Le champion olympique 2008 de double partira favori de ce quart de finale, même s'il reste sur quatre défaites d'affilée face à Kevin Anderson (29 ans) dont trois subies sur dur l'an dernier. «Le fait de l'affronter au meilleur des cinq sets change la donne, car c'est le format dans lequel je suis le plus à l'aise», explique Stan Wawrinka, qui a jusqu'ici toujours affronté le géant sud-africain dans des rencontres en deux sets gagnants.

«Je suis toujours capable de sortir mon meilleur tennis dans les grands matches. Ce n'est jusqu'ici pas son cas», précise le Vaudois. Mais il s'est exprimé avant que Kevin Anderson ne remporte pour la première fois un 4e tour de Grand Chelem après avoir échoué à sept reprises à ce stade de la compétition. Le vainqueur du récent tournoi de Winston-Salem a qui plus est réussi un superbe exploit lundi en fin d'après-midi en s'offrant le scalp du vainqueur de l'US Open 2012 Andy Murray (no 3) au terme d'une bataille de 4h18' (7-6 6-3 6-7 7-6)...

«De toute façon, un quart de finale de Grand Chelem ne peut pas être un match facile», glisse-t-il, lui qui est mené 3-4 dans son face-à-face avec son prochain adversaire. «Kevin, c'est un très bon serveur qui frappe également très fort des deux côtés en fond de court. Il est difficile de le faire bouger. Ce sera à moi de me montrer suffisamment agressif pour pouvoir justement le bousculer», appuie le Vaudois, qui devra sans doute pratiquer un tennis plus varié et mieux servir que dans ses tours précédents pour passer l'épaule.

«Je vous avais dit que je n'avais pas souffert de mon épaule»

Le no 2 helvétique estime par ailleurs avoir connu moins de problèmes de concentration dans son 8e de finale que dans ses matches précédents, malgré la perte du deuxième set. «J'ai mieux réalisé tout ce que j'avais à faire. Mes trous de concentration n'ont rien à voir avec mon adversaire. Il est clair que j'ai connu un mauvais moment, mais c'était mon meilleur match du tournoi. Je ne retire que du positif. Je monte en puissance», prévient-il avant de lâcher en souriant: «Et je vous avais bien dit que je n'avais pas souffert de mon épaule droite pendant mon 3e tour.»

Etait-il tout de même inquiet après la perte de la deuxième manche, alors que Donald Young était parvenu à deux reprises à remonter un handicap de deux sets dans ce tournoi? «Non. Je ne pensais absolument pas à cela. J'étais concentré sur moi-même. Ce set n'était pas mon meilleur set, mais j'ai réussi de belles choses par moments sur le court», conclut Wawrinka. (nxp/si)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!