Etats-Unis: Standard & Poor's paie 77 millions de dollars d'amende
Actualisé

Etats-UnisStandard & Poor's paie 77 millions de dollars d'amende

Standard & Poor's accepte une amende pour éviter un procès où l'agence risquerait d'être condamnée pour avoir dissimulé les dangers liés aux «subprimes».

Le groupe américain The McGraw Hill Companies a payé 77 millions de dollars (72 millions de francs) pour régler deux contentieux impliquant sa filiale de notation financière Standard & Poor's qui dataient d'avant la crise financière, peut-on lire dans ses résultats financiers, publiés mardi.

Standard & Poor's, mais aussi sa concurrente Moody's Investors Service et la banque d'affaires Morgan Stanley avaient annoncé vendredi être parvenus à des accords amiables mettant fin à deux plaintes qui les accusaient d'avoir dissimulé les risques d'investissements liés aux «subprimes».

Les conditions financières de cet accord, signé avec l'émirat d'Abou Dhabi et le comté américain de King, n'avaient pas alors été précisées.

McGraw Hill rappelle qu'en acceptant cet accord amiable il n'avait fait aucune admission de culpabilité ou de malversations.

Plainte du Gouvernement

Le groupe fait aussi l'objet d'une plainte déposée en février par le Gouvernement américain, qui veut recouvrer 5 milliards de dollars de pertes subies par des investisseurs ayant acheté des produits dérivés de crédits hypothécaires «subprime» sur la foi de notes de S&P excessivement optimistes.

McGraw-Hill, qui avait annoncé en novembre la cession de ses activités d'édition scolaire au fonds d'investissement Apollo Global Management, pour un montant de 2,5 milliards de dollars, a prévu de se rebaptiser McGraw Hill Financial pour marquer son recentrage sur les services financiers.

Le changement de nom doit être soumis ce mercredi aux actionnaires. L'action du groupe entamera une nouvelle carrière boursière à partir du 14 mai, sous un mnémonique modifié (MHFI). (ats)

Ton opinion