Actualisé 26.11.2014 à 20:14

Canada

Star de la radio brièvement arrêtée

Jian Ghomeshi a été remis en liberté sous caution mercredi quelques heures après avoir été arrêté et accusé d'agressions sexuelles par la police de Toronto.

Jian Ghomeshi a expliqué être adepte des pratiques sado-masochistes.

Jian Ghomeshi a expliqué être adepte des pratiques sado-masochistes.

Un mois après son renvoi du groupe audiovisuel public canadien CBC, Jian Ghomeshi, 47 ans, s'était livré dans la matinée à la police après l'annonce par cette dernière de sa mise en accusation sous quatre chefs d'accusation d'agression sexuelle, et d'un autre de tentative d'étranglement.

Il été remis en liberté quelques heures plus tard au terme d'une brève comparution devant un tribunal, où il s'est engagé à verser une caution de 100'000 dollars, à remettre son passeport et à aller vivre chez sa mère. Il doit comparaître à nouveau devant le tribunal le 8 janvier prochain. Son avocat a indiqué qu'il plaiderait non coupable.

Son émission de radio culturelle Q était l'une des plus populaires au Canada, mais aussi aux Etats-Unis où elle était diffusée dans 180 villes. Il avait été congédié de CBC fin octobre après qu'au moins neuf femmes eurent allégué avoir été victimes de violences de sa part. Il avait publié un très long texte sur Facebook où il soutenait que ces femmes avaient consenti à ces relations sexuelles, tout en expliquant être adepte de pratiques sado-masochistes.

Mardi, M. Ghomeshi avait abandonné des poursuites qu'il avait intentées contre son ancien employeur lors de son licenciement. Il réclamait 55 millions de dollars canadiens.

Cette affaire a déclenché un vaste débat au Canada sur les violences sexuelles contre les femmes. Anonymes, journalistes vedettes et même une ancienne vice-Première ministre fédérale: des dizaines de voix y sont allées de leurs confidences personnelles devenues virales au Canada sous les mots-clés «BeenRapedNeverReported» et «AgressionNonDénoncée». (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!