Actualisé 17.01.2013 à 09:12

Foot US

Star universitaire victime d'une machination

Le joueur de l'université de Notre Dame Manti Te'o, future star de la NFL, se serait probablement passé de cette publicité. La mort de sa présumée copine rencontrée sur internet n'était en fait qu'un canular.

de
Grégory Beaud
Manti Te'o a été victime de personnes mal intentionnées.

Manti Te'o a été victime de personnes mal intentionnées.

Au début de la saison de NCAA, l'histoire de Manti Te'o avait fait pleurer dans les chaumières. Le jour de la mort de sa grand-mère, il avait reçu un appel lui annonçant le décès de sa copine avec qui il entretenait des relations exclusivement virtuelles depuis plusieurs mois. «Ses derniers mots ont été 'Je t'aime'», avait raconté le joueur. Lennay Kekua - le nom fictif de la fille - était soit disant décédée quelques heures plus tard d'une leucémie.

«Douloureux et humiliant»

Cette succession de tragédies l'avait motivé à travailler encore plus fort, a-il déclaré à l'époque. Dans une histoire qui aurait sans doute pu inspirer un scénario de téléfilm de Noël, Manti Te'o a mené son équipe de Notre Dame en finale du championnat et a terminé au deuxième rang du classement des joueurs les plus influents (MVP). Tout ceci en partie grâce à Lennay Kekua. La fille lui a demandé, avant sa fausse mort, de «jouer pour honorer sa mémoire».

Mercredi, la supercherie a été rendue publique par le site DeaDspin.com. Lennay Kekua, la présumée copine, n'a jamais existé et Manti Te'o s'est fait rouler. La belle histoire larmoyante n'était en fait qu'une supercherie. «Réaliser que j'ai été victime d'une mauvaise blague est douloureux et particulièrement humiliant», a écrit le joueur dans un communiqué.

Le doute subsiste

C'est à la fin décembre que tout s'est écroulé. Un appel d'une personne ayant la même voix que Lennay Kekua lui a révélé le canular. «Lorsqu'il a répondu, cette personne lui a dit qu'elle n'était pas morte, a détaillé Jack Sawbrick, le directeur de l'université de Notre Dame. Comme vous pouvez l'imaginer, il a été particulièrement énervé par cette nouvelle.»

Le joueur était-il en quête de notoriété, comme certains médias s'en font l'écho? «Sa peine était réelle», a poursuivi Jack Sawbrick. Alors, qui est derrière cette histoire? Le nom de Ronaiah Tuiasosopo, un coéquipier de Manti Te'o fait surface. Ce serait lui qui a convaincu une de ses amies de poser pour des photos afin d'attirer l'attention du joueur, comme le rapporte le site DeadSpin.com.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!