Sécurité intérieure: Statu quo pour les menaces contre le pays
Actualisé

Sécurité intérieureStatu quo pour les menaces contre le pays

D'une manière générale, la menace est restée inchangée par rapport aux années précédentes, écrit l'Office fédéral de la police dans son rapport sur la sécurité intérieure 2008.

L'extrémisme violent, le crime organisé et le terrorisme islamiste sont restés sous surveillance.

Aucun fait concret n'indique que des attentats seraient en préparation en Suisse, constate cette année encore fedpol. Les liens observés avec l'entourage de la cellule islamiste démantelée en Allemagne dans la Sarre soulignent cependant le potentiel de ces réseaux en Suisse.

Ce potentiel ne porte pas seulement sur la logistique et la propagande, mais aussi sur des objectifs d'ordre opérationnel, écrit mardi fedpol dans un communiqué. Dans le domaine du crime organisé, les groupes originaires d'Etats de la CEI et d'Europe du Sud-est constituent toujours un danger pour la sécurité intérieure.

Pour ce qui est de l'extrémisme violent, fedpol constate que le renforcement des conflits en Turquie et en Irak, ainsi que de celui qui a lieu au Sri Lanka notamment a aggravé la menace en Suisse. Suite à une série d'incendies attribués à l'entourage du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), le Conseil fédéral a décidé d'appliquer des mesures visant à limiter leurs activités.

Réorganisation interne

Pour l'Office fédéral de la police, 2008 a représenté l'année des restructurations internes. En plus de son travail stratégique et opérationnel quotidien, fedpol a géré le transfert au Département fédéral de la défense des parties du Service d'analyse et de prévention assumant des tâches de renseignement ainsi que du Centre fédéral de situation.

Fedpol a ainsi saisi l'occasion offerte par ce transfert pour améliorer ses processus, dégager des synergies et optimiser ponctuellement son organisation. Les unités opérationnelles peuvent ainsi se concentrer sur leur mission principale, écrit fedpol.

Revenant encore sur 2008, l'office souligne deux événements inhabituels qui ont occupé ses services: l'Eurofoot pour lequel presque toutes les unités de fedpol ont assumé des tâches spéciales et Schengen dont il a fallu assurer la mise en place. A ce propos, les premières expériences faites avec le Système d'information Schengen en tant que nouveau moyen de recherche se sont avérées très concluantes.

(ats)

Ton opinion