Actualisé 26.06.2008 à 21:54

Statues privées de sortie

A Lausanne, à côté du Palais de Rumine, côté rue Pierre-Viret, un socle porte encore les traces d'une statue qui s'est évaporée. Quand réapparaîtra-t-elle?

Jamais! «Plusieurs oeuvres de nos collections exposées dans le jardin ayant été renversées ou détériorées volontairement, nous avons donc pris la décision de ne plus exposer à cet endroit», explique Catherine Lepdor, conservatrice du Musée des beaux-arts.

Ainsi, le chien danois qui y trônait jadis dort désormais dans les réserves du musée et n'est plus montré qu'à l'occasion d'expositions temporaires. Propriété de la Confédération, cette oeuvre, sculptée dans du marbre en 1914 par Edouard-Marcel Sandoz, a été détériorée en 2002 par des inconnus. L'oreille de l'animal avait alors été abîmée puis restaurée.

(job)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!