Genève: Stauffer veut une luxueuse tour de 30 étages à Onex

Actualisé

GenèveStauffer veut une luxueuse tour de 30 étages à Onex

L'immeuble serait exclusivement dévolu aux activités. La commune tient à accueillir des emplois. Le Conseil administratif n'est pas opposé à l'idée.

par
Jérôme Faas
Le secteur ciblé pour accueillir la tour est la zone villas nommée Nant-du-Cuard, entre la route de Chancy et le chemin des Bossons, en face de la tour de la Migros.

Le secteur ciblé pour accueillir la tour est la zone villas nommée Nant-du-Cuard, entre la route de Chancy et le chemin des Bossons, en face de la tour de la Migros.

«J'ai dans l'idée une tour très moderne, avec restaurants et commerces. Les trois derniers niveaux accueilleraient un hôtel de prestige, façon Singapour ou Kuala Lumpur.» A l'heure de développer le secteur Nant-du-Cuard, le magistrat MCG voit grand. «Mon but est de tout faire pour augmenter les revenus de la commune, qui a déjà payé un lourd tribut au logement.»

L'Etat d'accord avec le principe

Onex veut en effet transformer l'actuelle zone villa en zone d'activités. «Il s'agit de l'un des seuls secteurs où l'Etat accepterait d'implanter des emplois malgré la pénurie de logements», explique la maire Verte Ruth Bänziger. Début septembre, le Conseil municipal a donc lancé une étude stratégique, cofinancée par le Canton, pour mieux cerner le potentiel de la zone. Sur cette base, un plan localisé de quartier sera conçu, puis viendra l'étape de la maîtrise foncière.

«Pour l'heure, il n'existe pas de projet. Nous n'en sommes qu'à la planification. Mais l'option d'une tour qui ferait vis-à-vis à celle de la Migros a été évoquée. Aucun membre de l'Exécutif n'y est opposé», dit l'écologiste.

Prix intéressant pour les propriétaires actuels

Eric Stauffer, chargé de la promotion économique communale, assure que même si construire haut coûte cher, l'intérêt du privé existe. «Tout le monde serait gagnant. Onex, avec plus d'emplois; les autres communes, dont nous dépendrions moins; et les propriétaires actuels: en zone commerciale, le prix du terrain est libre. Ils pourraient vendre à leur avantage.»

Ton opinion