Cyclisme: Stefan Küng: «Cette chute a anéanti mes espoirs»
Publié

CyclismeStefan Küng: «Cette chute a anéanti mes espoirs»

Le coureur suisse, victime d’un accrochage avec l’un de ses coéquipiers dimanche lors du Tour des Flandres, était extrêmement déçu à l’arrivée.

par
Simon Meier
Stefan Küng ne s’est heureusement pas fait trop mal lors de sa chute. Mais il ne reverra jamais la tête du peloton.

Stefan Küng ne s’est heureusement pas fait trop mal lors de sa chute. Mais il ne reverra jamais la tête du peloton.

Dirk Waem/AFP

Le Tour des Flandres était un objectif central du début de saison pour Stefan Küng, surtout depuis le report de Paris-Roubaix. Mais le Thurgovien, qui semblait en bonne forme à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, a été victime d’une chute qui, si elle ne l’a pas endommagé physiquement, a brisé sa course.

«De façon générale, je me sentais bien aujourd’hui, j’étais bien placé, a expliqué le coureur de la formation Groupama-FDJ, une fois la ligne d’arrivée franchie. Au moment où on bascule dans ce village, là où ça devient plat, l’un de nos coureurs m’a accroché le guidon et m’a mis par terre. C’était vraiment un très mauvais moment pour tomber, mon guidon était tordu, j’ai dû tout remettre, mais ma cale était cassée aussi.»

«La déception est d’autant plus grande que j’avais de très bonnes jambes»

Stefan Küng

Stefan Küng n’a jamais pu rejoindre les meilleurs - la course a été remportée par le Danois Kasper Asgreen. «Une fois qu’on est derrière, c’est extrêmement dur de revenir dans cette course, surtout quand elle est lancée comme elle l’était en l’occurrence, poursuit le rouleur, d’une voix lourde. Cette chute a malheureusement anéanti tous mes espoirs de réussir un bon résultat. La déception est d’autant plus grande que j’avais de très bonnes jambes. Mais bon, c’est la vie.»

Ton opinion