Roland-Garros: Stefanie Vögele manque le coche au 3e tour
Actualisé

Roland-GarrosStefanie Vögele manque le coche au 3e tour

Les regrets doivent être vifs pour l'Argovienne (WTA 56) après son 3e tour perdu 7-6 (7/3) 7-5 face à Maria Kirilenko (no 12) à Roland-Garros.

Stefanie Vögele (23 ans) a peut-être même laissé filer une opportunité unique d'atteindre les quarts de finale en Grand Chelem. Elle aurait en effet affronté une joueuse largement à sa portée lundi en 8e de finale, l'Américaine Bethanie Mattek-Sands (WTA 67).

Certes, la droitière de Leuggern peut se montrer satisfaire d'avoir atteint - enfin - le stade du 3e tour dans un tournoi du Grand Chelem. Les 160 points glanés lui permettront d'améliorer encore son meilleur classement et de se rapprocher du top 50. Mais le chèque de 60'000 euros qu'elle empoche suffira-t-il à lui faire oublier le fait qu'elle pouvait légitimement espérer se hisser en quarts de finale ? Une telle performance lui aurait valu de figurer aux portes du top 30 et d'encaisser près de 200'000 euros...

Deux balles de set

Stefanie Vögele a fait jeu égal avec Maria Kirilenko samedi. Elle payait cependant cher son inefficacité au service - seulement 52 % de premières balles passées et 42 % de points gagnés derrière ses deuxièmes balles - et surtout son manque de tranchant dans les moments décisifs. Les 2h28' passées sur le court la veille face à Kaia Kanepi (WTA 26) ont peut-être compté face à la fiancée de la star du hockey sur glace Alexander Ovechkin, qui n'avait mis que 2h05' pour remporter ses deux premiers matches.

L'Argovienne commettait ainsi quatre fautes directes sur les quatre derniers points de la première manche, ratant notamment un passing-shot de coup droit aisé à 3/4. Elle bénéficiait surtout de deux balles de set consécutives à 5-4 15/40 dans la deuxième manche, à la relance. Maria Kirilenko profitait d'un retour mal négocié par son adversaire sur la première, avant d'effacer avec panache la deuxième. La Russe de 26 ans signait le break décisif dans le jeu suivant en profitant de deux fautes directes consécutives de Stefanie Vögele. Elle écartait une ultime balle de break à 6-5 en armant un service gagnant, avant de conclure sur sa première balle de match grâce à l'aide du filet qui freinait son attaque de coup droit. (ats)

Ton opinion