Désaccord: Steinegger repousse la table ronde autour de CFF Cargo
Actualisé

DésaccordSteinegger repousse la table ronde autour de CFF Cargo

Franz Steinegger, le médiateur dans le conflit qui oppose CFF Cargo aux employés de l'atelier de Bellinzone, a annulé la table ronde prévue mercredi prochain. Les parties doivent s'accorder sur l'ordre du jour.

En cause: le projet des CFF de rattacher l'atelier tessinois au trafic voyageurs.

Les syndicats et le comité de grève estiment que ce projet doit être discuté lors de la table ronde. Les CFF et Franz Steinegger sont d'un autre avis. C'est pourquoi le médiateur a annulé le prochain rendez-vous, a dit mercredi à l'ATS Pietro Gianolli, secrétaire du Syndicat du personnel des transports (SEV), confirmant une information de la «Berner Zeitung».

Le syndicat ne comprend pas pourquoi l'affiliation des ateliers de Bellinzone, pour le moment rattachés au secteur marchandises, ne peut pas être abordée dans une semaine. Personne ne s'oppose fondamentalement à ce projet, relève M. Gianolli.

Les employés aimeraient juste savoir quelles conséquences aura pour eux une nouvelle direction. De plus, le syndicat n'a eu connaissance qu'en juillet de ce nouveau projet des CFF et s'est senti un peu «roulé», explique-t-il.

Autres priorités

Pour le médiateur, un éventuel rattachement au secteur voyageurs ne doit pas devenir le sujet prioritaire de la prochaine table ronde, précise-t-il à l'ATS. Les partenaires se seraient acharnés sur cette question alors même que la décision relève des CFF. Les sujets liés à la convention collective de travail auraient alors été mis de côté. Pour éviter cela, M. Steinegger a décidé de repousser la rencontre.

Le médiateur discutera avec tous les participants le 2 septembre. Il avisera alors de la suite.

Les CFF estiment aussi que le rattachement des ateliers tessinois au secteur voyageurs n'est pas un sujet pour la table ronde, indique leur porte-parole Roland Binz. La priorité est de discuter des moyens d'améliorer la rentabilité du site.

Les ateliers de Bellinzone s'occupent pour le compte de CFF Cargo de l'entretien des wagons et locomotives pour le trafic marchandises, ainsi que des gros travaux de révision. Ces tâches ne seraient pas remises en cause en cas de rattachement au secteur voyageurs, selon le porte-parole de CFF Cargo Christoph Rytz. (ats)

Ton opinion