Stéphane Grichting dans le tiercé de Köbi

Actualisé

Stéphane Grichting dans le tiercé de Köbi

Excellent au Parc Saint-Jacques contre la Côte d'Ivoire (1-1), le défenseur central Stéphane Grichting a pris place dans le tiercé de Köbi, juste derrière Senderos et Müller.

«Je ne sais pas si je suis le No 3, tempère le Valaisan. Mais je ne cache pas que j'aurais été extrêmement triste de ne pas être retenu dans cette liste des vingt-trois après la saison que j'ai réalisée avec Auxerre! J'ai douté jusqu'au 15 mai. La route est tellement longue... On est à la merci de tout, d'une blessure, d'un changement de statut dans son club.»

Même si sa quatrième année en France fut la plus aboutie, Köbi Kuhn avait, sans doute, une autre raison de sélectionner Stéphane Grichting. Il ne se sentait sans doute pas le droit de le laisser sur le carreau après les événements du 16 novembre à Istanbul.

En Turquie, le Valaisan avait été le joueur le plus meurtri en étant victime d'une rupture du canal urinaire. Une blessure qui le fait encore souffrir aujourd'hui. «Psychologiquement, la page n'est pas encore tournée, avoue-t-il. Et, surtout, j'ai encore mal au point que je consulterai un spécialiste après le Mondial pour décider du bien-fondé d'une opération.»

(si)

Ton opinion