Actualisé 16.10.2008 à 22:37

Retrait de Stéphane Lambiel«Stéphane va laisser une marque indélébile»

L'ancien patineur lausannois Cédrid Monod, qui a été l'entraîneur de Stéphane Lambiel durant douze mois (d'octobre 2004 à octobre 2005), n'a pas caché sa déception à l'annonce du retrait de la compétition de son ancien élève.

de
Catherine Muller

«Ma première réaction? Je trouve super dommage qu'il arrête. Avec son potentiel, il avait encore beaucoup de belles choses à montrer.» Consultant à la TSR lors des épreuves de patinage, Cédric Monod reconnaît toutefois qu'«il n'y avait plus la même magie, depuis fin 2006 déjà». «Après ses deux titres mondiaux, en 2005 et en 2006, je pense qu'il lui était difficile de garder une motivation intacte. Surtout à l'entraînement, où ça n'allait pas toujours super fort, selon certains échos.» Concernant la blessure aux adducteurs qui fait souffrir Lambiel depuis plusieurs mois, Cédrid Monod estime «qu'elle a une part importante dans son choix.»

L'avenir de Stéphane Lambiel passe désormais exclusivement par les galas. « C'est d'ailleurs là où il se sent le mieux, où il peut le plus partager. Stéphane se nourrit de l'énergie du public, il a besoin de son amour. Il n'y a qu'à le voir avant un gala, s'il se sent un peu fatigué, lorsqu'il ressort de la glace, il a les yeux qui brillent, il est comme transporté», témoigne Cédrid Monod. Organisateur du gala «Art on Ice», il confirme d'ailleurs que Lambiel sera bien présent les 3 et 4 février prochains à Lausanne. «Ce sera toujours un plaisir de le voir patiner. Il a tellement apporté à sa discipline, en donnant notamment ses lettres de noblesse aux pirouettes. Stéphane va laisser une marque indélébile», conclut, un brin nostalgique, Cédric Monod.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!