NBA: Sterling autorise son épouse à vendre
Actualisé

NBASterling autorise son épouse à vendre

Donald Sterling, banni à vie pour des propos racistes, est prêt à laisser sa femme vendre sa franchise.

Le propriétaire des Los Angeles Clippers, Donald Sterling, suspendu à vie par la NBA pour avoir tenu des propos racistes, a donné son accord à son épouse Shelly pour vendre sa franchise, rapportent vendredi plusieurs médias américains. Selon le site internet spécialisé dans les informations sur les célébrités TMZ, Sterling aurait pris cette décision après discussions avec ses avocats.

L'épouse de Sterling contrôle 50% des Los Angeles Clippers et si elle devait décider de vendre l'équipe californienne, l'affaire Sterling trouverait un épilogue plus rapide que ce qu'avaient prévu nombre d'observateurs, qui s'attendaient à une longue bataille judiciaire entre les Sterling et la NBA. «Mme Sterling a toujours voulu trouver une solution paisible avec la NBA», a déclaré à TMZ son avocat Pierce O'Donnell.

Amende

Donald Sterling, un milliardaire de 80 ans, a été suspendu à vie par la NBA pour avoir proféré des propos racistes lors d'une conversation privée avec son assistante à qui il reprochait de «s'afficher avec des noirs».

La conversation enregistrée par la jeune femme avait été rendue public par TMZ, ce qui avait déclenché une vague d'indignation aux Etats-Unis.

La NBA avait réagi vite et sans hésitation en décidant la suspension à vie de Sterling, en lui infligeant une amende de 2,5 millions de dollars (2,24 millions de francs) et en recommandant un changement de propriétaire, mesure qu'elle peut obtenir avec l'accord des trois-quarts des autres propriétaires.

Depuis, Sterling a présenté ses excuses dans un entretien à la chaîne de télévision CNN et a assuré qu'il n'était pas raciste. (ats)

Ton opinion