Actualisé 07.03.2006 à 21:10

«La Panthere Rose»Steve Martin et son humour absurde sont de retour

Reprise lointaine et comique de la
véritable «Panthère rose» de Peter Sellers.

La célèbre bague ornée du fameux diamantla Panthère rose a disparu. L'inspecteur en chef Dreyfus (Kevin Kline) est chargé de l'affaire,mais décide de se débarrasser du dossier, troprisqué pour sa carrière. Il engage l'inspecteurClouseau (Steve Martin), misant sur sa nullité.

Flanqué de Gérard Ponton (Jean Reno), celui-citrouvera sur son chemin une chanteuse plantureusesous les traits de Beyoncé, des Chinois, desmalfrats, etc. Dreyfus sent lui échapper les honneursde cette enquête et fait tout pour coulerson subalterne… Et la panthère rose dans toutça? Véritable usine à catastrophes, Steve Martinsort son grand jeu. Garer sa Smart lui est tropdifficile, il casse tout ce qu'il touche...

Et c'est làtout le concept humoristique de ce film, vaguedescendant de la série des «Y a-t-il un flic poursauver le président?» Ne cherchez pas plus loin,Clouseau, piètre policier, est d'ailleurstransformé ici en digne jumeau de son homologueaméricain Franck Drebbin. Le personnageimaginé par Peter Sellers et Blake Edwards étaitune référence aux comédies muettes et àl'humour visuel. Ici, les mimiques et improvisationsde Steve Martin oscillent entre le très drôleet le très lourd, et c'est là toute la trame de cefilm. On rit souvent, même si l'on se rappelle leprix de la place.

(Iza)

De Shawn Levy, avec Steve Martin, Jean Reno,Beyoncé Knowles

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!