Venezuela - Steven Seagal remet un sabre à Nicolás Maduro
Publié

VenezuelaSteven Seagal remet un sabre à Nicolás Maduro

L’acteur américain a offert un sabre, mardi à Caracas, au président vénézuélien, qui se revendique ouvertement anti-impérialiste et critique souvent les «gringos».

Vêtu de noir, visage découvert, l’acteur spécialiste des art martiaux a remis un katana au président Maduro, qui portait un masque chirurgical anti-Covid.

Vêtu de noir, visage découvert, l’acteur spécialiste des art martiaux a remis un katana au président Maduro, qui portait un masque chirurgical anti-Covid.

AFP

L’acteur et producteur américain Steven Seagal, connu pour ses liens avec le président russe Vladimir Poutine, a remis mardi un sabre de samouraï au président vénézuélien Nicolás Maduro, selon des images transmises par la télévision publique.

Vêtu de noir, visage découvert, l’acteur spécialiste des arts martiaux a remis un katana au président Maduro, qui portait un masque chirurgical anti-Covid. Le président ne s’est pas fait prier pour prendre la pose en différentes attitudes de combat.

Nicolás Maduro a été réélu en 2018 au terme d’une présidentielle décriée et boycottée par l’opposition. Les États-Unis et plusieurs pays européens ou d’Amérique latine n’ont pas reconnu les résultats. Washington a notamment imposé des sanctions économiques au Venezuela pour tenter d’évincer du pouvoir Nicolás Maduro, héritier de l’ex-président Hugo Chavez (1999-2013).

D’autres stars sont allées à Caracas

Maduro se revendique ouvertement anti-impérialiste critiquant souvent les «gringos». Se targuant de leur soutien à la «révolution bolivarienne», le pouvoir sous Chavez comme sous Maduro médiatise systématiquement ces visites de personnalités.

Parmi les stars qui se sont rendues à Caracas: le footballeur Diego Armando Maradona, les acteurs Sean Penn ou Danny Glover, le réalisateur Oliver Stone ou la mannequin Naomi Campbell. Ancienne vedette du cinéma d’action hollywoodien et grand spécialiste d’aïkido, Steven Seagal, s’est vu accorder la nationalité russe par le président Vladimir Poutine en novembre 2016.

(AFP)

Ton opinion