Votation du 21 mai: Stratégie énergétique: vers un «oui» à 53%
Actualisé

Votation du 21 maiStratégie énergétique: vers un «oui» à 53%

A moins de deux semaines du scrutin, une majorité des votants a l'intention d'accepter la loi sur l'énergie (LEne) le 21 mai prochain, selon la 3e vague du sondage Tamedia.

par
ofu
56% des femmes et 52% des hommes comptent accepter le texte.

56% des femmes et 52% des hommes comptent accepter le texte.

Keystone

Les partisans de l'unique objet soumis à votation le 21 mai prochain ont de quoi se réjouir. En effet, si le peuple helvétique avait voté vendredi dernier, la Stratégie énergétique 2050 aurait été acceptée à 53%. C'est ce qui ressort du dernier sondage Tamedia, éditeur de «20 minutes». Lors de la 1re et 2e vague de l'enquête, le camp des «oui» était encore légèrement plus grand avec respectivement 56% et 55%. Reste à noter que le camp des opposants a gagné en importance au cours des dernières semaines en passant de 42% à 45%.

Aucune grande surprise n'est à constater au niveau du soutien selon les partis politiques. Actuellement, 82% des électeurs de l'UDC comptent rejeter la loi sur l'énergie (LEne). Ce taux s'élève à 55% auprès des sympathisants du PLR. En revanche, la quasi-totalité des électeurs des Verts (95%) et une large majorité des sympathisants des Vert'libéraux (89%) souhaitent accepter la Stratégie énergétique 2050. Reste à noter que les personnes proches du PDC sont sensiblement plus nombreuses à vouloir rejeter la Stratégie énergétique actuellement (32%) que fin avril (24%). Le camp des «non» semble également avoir pris de l'importance auprès des sympathisants du PBD. Il est passé de 25% fin avril à 39%.

Un coup d'œil sur les différentes régions linguistiques montre que la situation n'a que très peu bougé au fil des dernières semaines. Les Romands (59%) et les Tessinois (57%) sont toujours et encore plus nombreux à vouloir accepter la Stratégie énergétique 2050 que les Suisses allemands (50%). Lors de la 2e vague du sondage Tamedia, ces taux s'élevaient encore à 62%, 64% et 53%.

Pour 63% des sympathisants à la LEne, l'argument le plus convaincant est celui de la protection du climat. Une majorité des opposants craignent en revanche que la LEne ne détruise la sécurité de l'approvisionnement en énergie qui a fait ses preuves en Suisse (31%).

Quelques informations sur le sondage

La 3e vague du sondage en ligne a été réalisée les 4 et 5 mai 2017 sur les sites des différents titres de Tamedia, éditeur de «20 minutes». Pas moins de 11'490 personnes issues de toute la Suisse ont participé. Les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen ont pondéré les réponses en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques afin de correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse. La marge d'erreur est de 1,3%.

Sondage SSR: c'est aussi oui

Selon la seconde enquête SSR, le «oui» réunit encore 56% des votants, contre contre 37% de «non». Si la votation avait eu lieu le 29 avril, la loi sur l'énergie l'aurait emporté, indique la seconde enquête SSR Trend, réalisée par l'institut de recherche gfs.bern. Neuf pour cent des personnes interrogées étaient encore indécises.

Ton opinion