Actualisé 16.02.2017 à 09:40

Bâle

Straumann a triplé son bénéfice en 2016

Le fabricant d'implants dentaires affiche pour l'année écoulée un bénéfice de 229,6 millions de francs.

Keystone/Archives/Photo d'illustration

Straumann a dégagé un bénéfice net de 229,6 millions de francs l'an dernier, plus que triplé par rapport à celui de 2016. Des effets spéciaux expliquent en partie ce bond.

Le résultat opérationnel brut (EBITDA) a progressé de 24,9% à 259,2 millions de francs, pour des ventes accrues de 14,9% ( 13,9% en monnaies locales), à 917,5 millions de francs, a annoncé jeudi Straumann. Le bénéfice opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) a pour sa part crû de 31,6% à 227,2 millions de francs, soit une marge EBIT en hausse de 3,2 points à 24,8%.

La forte croissance du bénéfice s'explique par une ristourne fiscale de 43 millions de francs au Brésil, ainsi que par des charges extraordinaires et effets de change négatifs qui avaient impacté 2015, liés principalement à l'acquisition de la société brésilienne Neodent, relève le groupe.

Solide marché européen

Principal marché du groupe, celui de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) affiche des ventes en hausse de 9,5% à 410,8 millions de francs. Le marché nord-américain a gagné en dynamique, et a contribué à hauteur de 255,7 millions de francs au chiffre d'affaires, soit une progression de 17,9%.

Dans la région Asie/Pacifique, la croissance a été tirée par la Chine et le Japon, et les ventes ont progressé de 24,1% à 152,5 millions de francs. En Amérique latine, malgré un environnement économique difficile, elles ont crû de 17,6% à 98,5 millions.

Pour l'exercice en cours, Straumann qui comptait 3797 ( 326) employés à fin 2016 table prudemment sur une croissance organique «dans le haut de la fourchette à un chiffre», soit de 6 à 10%, après 13,1% durant l'exercice sous revue. Elle serait ainsi largement supérieure à celle du marché mondial des implants, estimée par le groupe entre 3 à 4%.

Dividende augmenté

«Nous avons clairement dépassé la croissance du marché en 2016 et enregistré notre meilleure performance depuis huit ans. Tous nos secteurs d'activité ont affiché une croissance organique à deux chiffres», a relevé avec satisfaction le directeur général (CEO) Marco Gardola, cité dans le communiqué du groupe.

Compte tenu des résultats et perspectives, le conseil d'administration proposera à l'assemblée des actionnaires agendée au 7 avril un dividende de 6,25 francs par titre, soit 25 centimes de plus que celui versé pour l'exercice 2015. Il ajoute qu'il a l'intention de continuer à l'augmenter dans le futur, «pour autant que les résultats le justifient».

Les investisseurs ont la dent dure

Globalement, les chiffres publiés jeudi par Straumann ont dépassé les attentes. A la Bourse suisse toutefois, les investisseurs avaient jeudi matin la dent dure avec le titre du spécialiste des implants bâlois. Vers 10h30, l'action nominative plongeait de pratiquement 3% à 392 francs, dans un marché SPI plutôt orienté à la baisse. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!