Implants dentaires: Straumann affiche une petite perte nette
Actualisé

Implants dentairesStraumann affiche une petite perte nette

Le leader mondial de l'implant dentaire a enregistré au premier semestre une perte nette de 0,7 million de francs, contre un bénéfice de 72,6 millions un an plus tôt.

La perte nette de 0,7 million de francs, essuyée au premier semestre par Straumann, est liée à l'acquisition en début d'année du groupe brésilien Neodent.

Sans cet effet unique, le bénéfice net se monte à 72,6 millions de francs, a indiqué jeudi le groupe bâlois. Le résultat d'exploitation, au niveau EBIT, a progressé de 10% à 82,7 millions.

Straumann déplore une perte exceptionnelle de 13 millions de francs sur la valeur de l'inventaire de Neodent. La firme a également fait les frais de la dépréciation du réal brésilien face au franc, qui lui a coûté 85 millions de francs.

Les revenus sont quant à eux en hausse, de 11% à 399 millions de francs. En monnaies locales, la croissance du chiffre d'affaires est de 17%. Les ventes de Neodent ont contribué à hauteur de 28 millions de francs au résultat.

Baisse en Europe

La zone comprenant l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique a accusé une baisse de 6,2% de ses ventes à 193 millions de francs. A taux de change constant, elle affiche toutefois 4,1%. Les revenus générés en Amérique du Nord se sont accrus de 16% à 107,1 millions de francs et ceux d'Amérique latine ont quadruplé à 38,1 millions. En Asie/Pacifique, la croissance atteint 18,4% à 60,3 millions.

Le ralentissement en Europe a pu être contenu notamment par la croissance organique en Amérique latine, estime le patron de Straumann Marco Gadola, cité dans le communiqué.

Le groupe est confiant pour l'ensemble de l'année vu la croissance du marché mondial des implants dentaires. Il compte poursuivre ses investissements et s'attend désormais à une croissance organique entre 5% et 10%, sous réserve d'événements inattendus.

Effectifs en hausse

Les résultats du spécialiste bâlois des implants dentaires sont moins mauvais que redoutés. Les analystes ont salué la croissance des ventes et l'amélioration de la rentabilité.

L'action a ainsi connu un regain de demande à l'ouverture. En fin de matinée, elle prenait plus de 3%, à 302 francs, dans un marché élargi (SPI) en baisse.

L'acquisition de Neodent a fait bondir le nombre d'employés de Straumann dans le monde. Au 30 juin, le groupe comptait 3363 collaborateurs, dont 930 provenant de la firme brésilienne. (ats)

Ton opinion