Affaire DSK: Strauss-Kahn incarcéré en France?
Actualisé

Affaire DSKStrauss-Kahn incarcéré en France?

Si Dominique Strauss-Kahn est reconnu coupable, la France pourrait demander son incarcération dans son pays.

Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol par la justice américaine, a passé son premier week-end en liberté très surveillée. Il réside temporairement dans un immeuble du quartier financier de New York, sous la surveillance de gardes armés et de nombreux médias.

L'ex-patron du Fonds monétaire international (FMI) a troqué sa cellule pour un appartement au 71 Broadway, où il peut voir son épouse Anne Sinclair, sa famille et amis. Mais il reste sous surveillance d'un garde armé, en permanence avec lui.

En outre, avec son bracelet électronique muni d'un GPS à la cheville, l'ancien ministre français ne peut pas sortir de l'immeuble, sauf cas de force majeure.

Selon le parquet, ces mesures de sécurité vont coûter plus de 200'000 dollars par mois à l'ancien ministre socialiste de l'Economie, une somme que la fortune familiale de son épouse lui permet d'assumer.

Dans le cadre de sa libération sous caution, l'ancien directeur du FMI a été transféré vendredi de la prison de Rikers Island à cet appartement qui appartient à la société de sécurité privée chargée de sa surveillance. L'appartement n'est qu'une solution temporaire. Dans quelques jours, il devrait déménager.

C'est seulement alors qu'il pourra se rendre - sous escorte - chez le médecin, chez ses avocats ou à la synagogue, à condition d'en faire la demande au moins six heures à l'avance. Il ne pourra pas sortir entre 22h et 6h du matin.

Il risque 25 ans de prison

La justice avait autorisé jeudi la libération de Dominique Strauss-Kahn, écroué depuis lundi, si un ensemble de conditions étaient respectées. Ses avocats ont remis vendredi une caution d'un million de dollars, ainsi qu'un dépôt de garantie de cinq millions.

L'ex-favori à l'élection présidentielle française est accusé d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration par une femme de chambre de l'hôtel Sofitel de New York. Il risque 25 ans de prison.

M. Strauss-Kahn dément formellement les accusations qui pèsent contre lui et a démissionné de son poste au FMI pour se consacrer à sa défense. La prochaine audience a été fixée au 6 juin. Il devra alors plaider coupable ou non coupable des sept chefs d'accusation pesant contre lui.

S'il plaide coupable, il n'y aura pas de procès mais une condamnation à plusieurs années de prison, dont le nombre sera négocié avec le juge. S'il plaide non coupable, comme ses avocats l'ont suggéré, un procès aura lieu.

Paris s'est d'ores et déjà dit prêt à appuyer une demande de M. Strauss-Kahn pour purger sa peine en France s'il était condamné, selon les propos du ministre de l'Intérieur Claude Guéant dimanche.

Attraction touristique

Le bâtiment qui héberge l'ex-patron du FMI, situé à proximité de Wall Street et de Ground Zero, est rapidement devenu une attraction touristique. Des curieux sont venus poser des questions aux policiers en faction au pied de l'immeuble, d'autres ont pris en photo les médias agglutinés sur l'avenue.

On a pu voir un guide dans un bus de touristes montrer l'immeuble aux passagers en leur disant dans son micro que Dominique Strauss- Kahn y résidait. Les camions de transmission satellite des chaînes de télévision se sont alignés en bas de l'immeuble et plus d'une dizaine de caméras sont braquées sur la porte d'entrée. (afp)

Avocat confiant

L'ex-directeur du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn sera acquitté dans le procès pour tentative de viol et agression sexuelle qui lui est intenté, affirme un de ses avocats Benjamin Brafman, dans une interview publiée dimanche par Haaretz. «Il plaidera non coupable, et en fin de compte il sera acquitté», déclare Me Brafman dans cette interview au quotidien israélien libéral, la première depuis l'arrestation de son client le 14 mai.

«Rien n'est sûr, mais dans ce que je discerne dans l'enquête, il (Strauss-Kahn) sera acquitté (...) Il m'a beaucoup impressionné. En dépit des circonstances, il tient bien le coup», a-t-il insisté. «Il n'est pas heureux d'être accusé de faits qu'il n'a pas commis», a encore dit Me Brafman, venu en Israël pour participer à un évènement familial.

M. Brafman, 62 ans, est considéré comme l'un des grands maîtres du barreau aux Etats-Unis. Il a été l'avocat de plusieurs vedettes américaines, y compris du défunt Michael Jackson.

Ton opinion