Musique: Streaming: Pandora rachète des actifs de Rdio
Actualisé

MusiqueStreaming: Pandora rachète des actifs de Rdio

La radio en ligne paiera 75 millions de dollars pour reprendre des actifs de Rdio, en faillite.

Le chanteur de country music Tim McGraw lors d'un concert organisé par Pandora, le 11 novembre 2015 à New York (Etats-Unis).

Le chanteur de country music Tim McGraw lors d'un concert organisé par Pandora, le 11 novembre 2015 à New York (Etats-Unis).

La radio en ligne américaine Pandora va se renforcer sur le marché toujours plus concurrentiel de la musique en streaming avec la reprise annoncée lundi de plusieurs actifs de son concurrent Rdio, qui va se déclarer en faillite.

Pandora compte payer 75 millions de dollars pour «plusieurs actifs clés» de Rdio, notamment des technologies et des brevets, et a l'intention d'offrir des emplois à plusieurs salariés de Rdio, selon son communiqué.

L'objectif affiché est «de proposer une offre élargie d'écoute de musique sur Pandora d'ici fin 2016, sous réserve de pouvoir obtenir les autorisations appropriées».

Pas d'interruption du service

Cette annonce est liée à un dépôt de bilan de Rdio auprès d'un tribunal des faillites de Californie, précise le communiqué de Pandora. La transaction devra être validée par le tribunal, et la radio ne reprendra pas les activités opérationnelles de Rdio, qui à terme devraient être arrêtées, détaille-t-elle.

Rdio a confirmé l'accord avec Pandora dans un message sur son blog officiel où il ne mentionne pas la procédure de faillite. Il assure à ses abonnés que son service ne va pas s'interrompre immédiatement, mais promet davantage d'informations dans les prochaines semaines.

78 millions d'auditeurs

Rdio, basé à San Francisco, avait été créé en 2010 par Janus Friis, un des co-fondateurs de la messagerie vidéo en ligne Skype. Le service revendique un catalogue de plus de 35 millions de titres et est actif dans 86 pays.

Pandora est active pour sa part seulement dans quelques pays dont les Etats-Unis, et faisait état de 78,1 millions d'auditeurs actifs à la fin septembre. Elle ne donne pas accès jusqu'ici à un titre spécifique à la demande, mais à plusieurs stations diffusant une sélection de titres en continu.

Les précurseurs de la musique en streaming comme Spotify, Pandora ou Rdio sont confrontés à l'arrivée de nombreux nouveaux acteurs sur ce marché, comme Tidal, la plateforme du rappeur Jay Z, Apple Music, lancé par la marque à la pomme fin juin, ou encore YouTube Music démarré la semaine dernière. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion