Buzz: Stromae s'est inspiré d'un SDF pour «Formidable»
Actualisé

BuzzStromae s'est inspiré d'un SDF pour «Formidable»

L'artiste belge est revenu sur son fameux dernier clip qui a fait le buzz. L'idée lui est venue après qu'il a été alpagué par un sans-abri.

par
fec
Le Belge de 28 ans, Paul Van Haver, va sortir son 2e album tout prochainement.

Le Belge de 28 ans, Paul Van Haver, va sortir son 2e album tout prochainement.

Il en faut peu à Stromae pour avoir une idée de génie. Souvenez-vous du clip «Formidable» tourné en caméra cachée dans lequel le Belge fait semblant d'être ivre. L'artiste est revenu dans «Les Inrockuptibles» sur la genèse de cette vidéo.

«J'ai eu l'idée de ce clip au moment de l'enregistrement. Je me suis souvenu d'une scène: je marchais un jour dans les rues de Bruxelles et je me suis fait interpeller par un sans-abri qui m'a dit en gros ce qu'on entend dans la chanson: «Tu te crois beau?» Je n'ai jamais oublié ça et j'ai voulu le mettre en scène», a expliqué Stromae au magazine français. L'artiste belge de pop a aussi confié ne pas avoir été très à l'aise au moment du tournage, en pleine ville de Bruxelles: «Je me suis senti très seul, c'était même, je crois, l'un des plus grands moments de solitude de ma vie. J'en suis sûr, même.»

Un nouvel album tous styles

Stromae a aussi été interrogé sur les détails de son prochain album, dont est extrait «Formidable»: «Il y aura de la rumba congolaise, de la trap music, des trucs downtempo et bien sûr des trucs uptempo, j'adore ça. J'aime bien ce grand écart entre le populaire et l'ultra spé». Le musicien a précisé que le ton général sera «assez noir» dû à un coté très «réaliste» de l'artiste: «Durant l'écriture, c'était solitude et célibat. C'était pas tous les jours marrant, mais ça m'a permis de garder le focus sur mon travail. Je suis un entertainer, mais j'ai besoin de raconter des trucs qui se passent dans la réalité.»

Stromae a aussi été interrogé sur les détails de son prochain album, dont est extrait «Formidable»: «Il y aura de la rumba congolaise, de la trap music, des trucs downtempo et bien sûr des trucs uptempo, j'adore ça. J'aime bien ce grand écart entre le populaire et l'ultra spé». Le musicien a précisé que le ton général sera «assez noir» dû à un coté très «réaliste» de l'artiste: «Durant l'écriture, c'était solitude et célibat. C'était pas tous les jours marrant, mais ça m'a permis de garder le focus sur mon travail. Je suis un entertainer, mais j'ai besoin de raconter des trucs qui se passent dans la réalité.»

Ton opinion