Actualisé 17.12.2018 à 19:44

GenèveSubvention divisée par six pour le Refuge de Darwyn

Accepté en Commission des finances, le soutien de 150'000 fr. a été ramené à 25'000 fr. par le Conseil municipal de la Ville.

de
Maria Pineiro/jef
Le Refuge de Darwyn reçoit notamment des personnes âgées.

Le Refuge de Darwyn reçoit notamment des personnes âgées.

dr

Au jeu des subventions municipales, chaque vote du budget compte son lot de gagnants et de perdants. Dans le dernier camp, cette année, le Refuge de Darwyn, rapportent «Le Courrier» et la «Tribune de Genève». L'institution, qui recueille des chevaux mal en point et sensibilise à cette cause, s'est vue accorder 25'000 fr. de subventions pour l'année 2019. «C'est tout de même une bonne nouvelle pour le refuge qui n'a rien touché de la part de la Ville durant de nombreuses années», a déclaré Manuel Tornare, ancien maire de la commune, et soutien de l'association.

Néanmoins, le refuge pouvait espérer beaucoup mieux. En effet, en Commission des finances, les élus avaient accepté à l'unanimité une aide à hauteur de 150'000 fr. En séance plénière, la gauche, majoritaire de peu, a divisé la subvention par six. «Nous ne sommes pas contre un soutien financier au Refuge de Darwin, explique Albane Schlechten, conseillère municipale socialiste. C'est le montant qui nous posait problème, compte tenu du fait que l'institution ne se situe pas sur le territoire de la Ville.»

Confrontation gauche droite

A droite, on ne comprend pas. Le PLR Simon Brandt se désole que le Refuge de Darwyn fasse «les frais d'une confrontation gauche droite. Le projet qui nous avait été présenté était convaincant. Il s'agissait de financer des activités de visites et de thérapies, dont bénéficient entre autres les résidents de la Ville. De nouveaux engagements étaient prévus».

Le tableau n'est pourtant pas si noir. Ce premier pas du Conseil municipal de Genève permettra à l'institution de montrer qu'elle bénéficie du soutien de la Ville: «C'est toujours un gage de crédibilité lorsqu'on demande des fonds à des privés», se réjouit Manuel Tornare.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!