Succès d'une journée dédiée aux chevaux dans le Jura
Actualisé

Succès d'une journée dédiée aux chevaux dans le Jura

Quelque 10 000 personnes ont assisté samedi à la première journée du Marché-Concours de chevaux de Saignelégier (JU) dédiée aux éleveurs.

La fête du cheval n'a pas fait oublier les problèmes de l'agriculture.

Le point fort de la journée a été la présentation de quelque 480 chevaux, étalons, juments, pouliches ou poulains de race franches- montagnes. Pour les éleveurs, c'était l'occasion de faire le point et la promotion de la seule race indigène.

Courses campagnardes

Contrairement à l'année dernière, la manifestation n'a pas été perturbée par la pluie. Mais le soleil a eu du mal à prendre le dessus sur le brouillard et le crachin sur le haut-plateau. Ce temps indécis n'a pas dissuadé un nombreux public d'assister aux courses campagnardes et au quadrille campagnard, une très bonne fréquentation pour un samedi, selon les organisateurs.

Ces derniers ont reconduit le droit de procéder à des contrôles antidopage pour les courses campagnardes inscrites au programme. Comme l'année dernière, ces contrôles sont placés sous l'égide de la Fédération suisse des courses de chevaux.

Politique agricole

Au-delà du folklore, le Marché-Concours est aussi l'occasion de se pencher sur la situation de l'agriculture. Le président de la société d'agriculture des Franches-Montagnes Bernard Varin a rappelé la lutte des producteurs de lait pour le maintien «d'un prix raisonnable».

Il a dénoncé les menaces de l'Union européenne (UE) qui tendent au nivellement des prix sans tenir compte des frais réels de production plus élevés en Suisse que dans la plupart des pays de l'UE. Il a également relevé que le projet final de politique agricole 2011 peut être accepté et a donc dénoncé le référendum lancé contre la PA 2011.

Genève hôte d'honneur

Le canton de Genève est l'hôte d'honneur de cette édition. La délégation compte 180 invités et 500 participants. Histoire et tradition seront le fil rouge de la présence de Genève lors du cortège folklorique dimanche. Le canton veut montrer qu'il n'abrite pas que les organisations internationales.

Agriculture et viticulture genevoises sont présentes dans les stands et tout au long des présentations. Le canton de Genève vient dans les Franches-Montagnes avec ses traditions comme la Compagnie de 1602 et la société des Vieux-Grenadiers qui vont défiler au cortège folklorique.

(ats)

Ton opinion