Actualisé

#findpatriziaSue veut retrouver le Swiss Angel qui l'a sauvée

Une jeune Canadienne a failli mourir noyée dans une caverne à Oman. Une inconnue lui est venue en aide avant de disparaître dans la nature.

par
dri
Suha recherche Patrizia, son ange gardien.

Suha recherche Patrizia, son ange gardien.

Facebook

«Je suis une Canadienne à la recherche de la femme qui m'a sauvé la vie.» La première phrase du post Facebook de Sue, 33 ans, donne le ton. Dans son message, publié le 10 août, la jeune femme raconte la fâcheuse mésaventure qui a bien failli lui coûter la vie.

En février 2017, Sue et son mari voyagent au sultanat d'Oman. Durant leur séjour, le couple décide de partir en excursion du côté du Wadi Shab, fleuve qui serpente dans des gorges.

Après une heure de marche, ils arrivent au pied d'une cascade qui alimente une piscine naturelle entre les parois rocheuses. Sue et son mari décident de piquer une tête, après avoir demandé à une femme qui se baignait si la température de l'eau était bonne.

Panique fatale

Alors qu'elle nage dans une petite caverne, Sue commence à se sentir fatiguée. Elle cherche donc une paroi à laquelle s'accrocher mais n'y parvient pas. Lorsqu'elle se sent emportée par le courant provoqué par la chute d'eau, la panique la gagne. «J'essayais de nager, mais mon corps ne faisait que couler davantage, écrit-elle, et mon mari était trop loin pour m'atteindre.»

La jeune femme boit la tasse, s'étouffe et sent ses forces l'abandonner. «J'ai laissé tombé, j'en pouvais plus. Je voulais juste fermer mes yeux et m'endormir.» C'est là qu'un ange providentiel fait son apparition pour la tirer de ce mauvais pas. «Elle a passé son bras autour de mon cou, m'a couché sur le dos et m'a dit de prendre une grande respiration. Ensuite elle a nagé hors de la caverne en me portant sur elle.»

#findpatrizia

Une année et demie plus tard, Sue veut retrouver sa sauveuse qu'elle n'arrive pas à décrire mais qui avait les cheveux bruns. «Tout ce que je sais c'est qu'elle est Suisse et qu'elle s'appelle Patrizia.» Prochainement de passage sur le territoire helvétique, Sue espère avoir retrouvé son «Swiss angel» d'ici là. «Je veux la remercier d'avoir permis à mes enfants de grandir avec leur mère.» On lui souhaite bonne chance et on compte sur la communauté 20 Minutes pour lui donner un coup de main.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!