Actualisé 08.04.2017 à 05:56

StockholmSuède: 4 morts et 15 blessés, dont des enfants

Un camion a foncé sur des passants dans le centre de Stockholm. Un homme est soupçonné d'«acte terroriste».

1 / 23
07.04 La police suédoise a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche pour l'attentat au camion bélier commis vendredi à Stockholm, dont le chauffeur n'a pas été arrêté.

07.04 La police suédoise a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche pour l'attentat au camion bélier commis vendredi à Stockholm, dont le chauffeur n'a pas été arrêté.

AFP
07.04 La police suédoise a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche pour l'attentat au camion bélier commis vendredi à Stockholm, dont le chauffeur n'a pas été arrêté.

07.04 La police suédoise a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche pour l'attentat au camion bélier commis vendredi à Stockholm, dont le chauffeur n'a pas été arrêté.

Police Handout
07.04 Un camion bélier a roulé sur des passants dans un quartier du centre de Stockholm en fonçant dans un grand magasin, faisant plusieurs blessés et au moins trois morts.

07.04 Un camion bélier a roulé sur des passants dans un quartier du centre de Stockholm en fonçant dans un grand magasin, faisant plusieurs blessés et au moins trois morts.

AFP/Jonathan Nackstrand

Quatre personnes ont été tuées vendredi et 15 blessées dans un attentat à Stockholm, lorsqu'un camion volé a fauché des passants en plein centre-ville. Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a annoncé le renforcement des contrôles aux frontières du pays, alors que depuis deux ans plusieurs attentats, souvent revendiqués par des groupes djihadistes et parfois commis avec un véhicule bélier, ont frappé l'Europe.

Cette fois, le camion a foncé peu avant 13H00 GMT sur les piétons le long de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottninggatan. Il a fini sa course dans la façade d'un grand magasin, Åhléns City, près du croisement avec une artère à forte circulation, Klarabergsgatan.

«Quatre personnes sont mortes et 15 ont été blessées», a déclaré le porte-parole de la police de Stockholm, Lars Byström. Le bilan précédent, fourni par les autorités sanitaires, faisait état d'un mort et 15 blessés.

Attentat au camion-bélier à Stockholm

Plusieurs personnes ont été tuées vendredi dans un attentat, lorsqu'un camion, selon des images diffusées par des médias, a renversé des passants en plein centre de Stockholm, selon les services de sécurité.

L'enquête progresse vite

Un homme, soupçonné d'«acte terroriste», a été placé en garde à vue. Selon le quotidien Aftonbladet, il s'agit d'un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l'Etat islamique (EI). Il est soupçonné «d'homicides à caractère terroriste», a précisé une porte-parole du parquet. Le système juridique suédois comporte plusieurs degrés d'accusation, en fonction de la sévérité des soupçons, et l'homme a été chargé de la catégorie la plus élevée. Un autre homme a été interpellé plus tard dans la soirée dans une banlieue de la capitale.

Voici l'homme recherché par la police:

Voici l'homme recherché par la police:

«J'ai décidé de renforcer les contrôles aux frontières», a déclaré dans la soirée le Premier ministre Stefan Löfven lors d'une conférence de presse au siège du gouvernement. «La Suède a été attaquée» et «tout laisse penser à un attentat», avait-il auparavant déclaré aux médias locaux. Le chef du gouvernement, qui était en route vers la deuxième ville du pays, Göteborg, pour participer au congrès du parti social-démocrate, avait fait demi-tour et était revenu dans la capitale en début de soirée. Le roi Carl-Gustav a exprimé ses condoléances.

La police a appelé, via internet et des haut-parleurs dans les rues, les habitants à rentrer chez eux dans le calme et à éviter les rassemblements de foule. Une partie du centre de Stockholm a été bouclée et évacuée et notamment la gare centrale. Le trafic du métro a été entièrement interrompu sur ordre de la police, de même que celle des bus et tramways dans le centre.

Le même bruit qu'une bombe

«Nous attendions au feu rouge à Drottninggatan et c'est alors que nous avons entendu des cris et vu arriver un camion», a déclaré un témoin. «Puis, il a percuté un poteau à Ahlens City (ndlr, le nom du magasin) quand le capot a commencé à brûler. Quand il s'est arrêté, nous avons vu un homme sous un pneu. C'était terrible à voir», a ajouté ce témoin qui a vu la scène de sa voiture. «Ça a fait le même bruit qu'une bombe qui explose et de la fumée a commencé à s'échapper de l'entrée principale» de ce magasin Åhléns, a déclaré au quotidien Aftonbladet un autre témoin de la scène.

Le camion appartenait à un brasseur. Il a été volé un peu plus tôt dans la même rue alors que le chauffeur livrait un restaurant, a précisé un porte-parole de l'entreprise Spendrups Brewery. Un individu masqué a bondi à bord du véhicule et a démarré, a-t-il ajouté. Le chauffeur du camion a tenté de s'interposer et il fait partie des personnes blessées.

Un seul précédent en Suède

La Suède n'avait été visée qu'une seule fois par un attentat ces dernières années, quand en décembre 2010 un homme avait mené une attaque-suicide à la bombe, dans la même rue piétonne de Stockholm. Il n'avait que légèrement blessé des passants.

L'attentat de vendredi rappelle les attaques revendiquées par le groupe Etat islamique (EI) menées à Londres, Berlin et dans le sud de la France à Nice, où des camions ont foncé dans la foule.

La Suède fait partie de la coalition internationale sous commandement américain en Irak, participant depuis août 2015 à des missions de formation dans le nord du pays où les forces pro-gouvernementales irakiennes tentent depuis octobre dernier de reprendre la ville de Mossoul, capturée par l'EI en juin 2014.

L'attentat condamné par la communauté internationale

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a exprimé tout son soutien au peuple suédois.

Les pays européens et l'ONU ont exprimé vendredi leur solidarité avec la Suède «face au terrorisme». Ils ont fustigé un attentat «effroyable». «Nous condamnons la violente attaque en Suède aujourd'hui», a déclaré le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, souhaitant, dans un communiqué, que les responsables de l'attaque soient «rapidement présentés à la justice».

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a aussi condamné l'attaque. Elle s'est dit bouleversée et affectée par ces événements dans la capitale suédoise. Elle a présenté ses condoléances aux victimes de l'attaque en nom de la Suisse. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!