France: Suicide évité grâce à un faux numéro
Actualisé

FranceSuicide évité grâce à un faux numéro

Une quadragénaire a été sauvée in extremis mardi soir. Elle avait envoyé un SMS à une inconnue, à 850 km de là. Celle-ci a alerté les autorités, qui ont pu intervenir.

par
ade

La vie de Martine, une Bourguignonne d'une quarantaine d'années, a pu être sauvée mardi grâce à un bel élan de solidarité qui a mêlé la réactivité d'une Ajaccienne au sang froid d'un policier corse.

Comme le relate le quotidien «Corse Matin», une jeune femme a débarqué affolée au commissariat d'Ajaccio mardi, aux environs de 22h30, en brandissant son téléphone portable. Sur l'écran de l'appareil, un SMS reçu quelques minutes plus tôt par erreur, envoyé par une personne qu'elle ne connaissait pas. L'expéditrice y faisait part de son intention de mettre fin à ses jours.

Alerté par l'urgence de la situation, le brigadier-chef de la Direction départementale de la sécurité publique a immédiatement appelé le numéro en question. Au bout du fil, la voix pâteuse de Martine l'a amené à penser qu'elle pouvait avoir ingéré des médicaments. Déployant des montagnes de diplomatie et de persévérance, le policier est parvenu à gagner la confiance de son interlocutrice, jusqu'à obtenir son nom ainsi que son adresse en Côte-d'Or (région de Dijon), à plus de 850 km de la Corse.

Intervention policière

Le brigadier a alors averti ses collègues de Pontailler-sur-Saône, qui ont débarqué en grand comité au domicile de Martine, toujours déterminée à mettre son projet à exécution. Les pompiers et les gendarmes ont donc défoncé la porte et sont entrés, accompagnés par le Samu et un membre du corps médical. La victime a été immédiatement transportée à l'hôpital. A 23 heures, son pronostic vital n'était plus engagé.

Ton opinion