Actualisé 10.03.2006 à 16:29

Suisse en danger sur la banquise

L'aventurier suisse Thomas Ulrich, qui voulait atteindre en solitaire le pôle nord à ski, s'est retrouvé sur un morceau de banquise à la dérive. Il a lancé un signal de détresse.

Le Bernois, âgé de 39 ans, a commencé son expédition mardi dernier depuis le cap Arktitcheski (archipel Severnaïa Zemlia) équipé d'un téléphone satellitaire, d'un bateau gonflable et de réserves de nourriture pour 100 jours, selon ce ministère. Il prévoyait d'effectuer 1725 kilomètres en trois mois pour atteindre l'île canadienne de Ward Hunt.

Le message de détresse a été lancé jeudi soir. Deux hélicoptères de sauvetage Mi-8 étaient bloqués vendredi matin à l'aéroport de Doudinka (4000 km au nord-ouest) en raison du mauvais temps.

Une franco-finlandaise, Dominick Ardouin, avait péri en entreprenant une expédition analogue en solitaire en 2004. En juin 2005, les sauveteurs de Taïmyr ont évacué deux touristes américains sur cet itinéraire.

Photographe et cameraman

Thomas Ulrich vit à Interlaken (BE). Il est marié et père de trois enfants. Charpentier de métier, il figure aussi parmi les aventuriers-photographes les plus renommés au monde. Plusieurs de ses reportages ont été publiés dans le magazine «National Geographic».

Depuis quatre ans, ce guide de montagne est également actif en tant que cameraman et producteur de film. Pour la télévision suisse, il a notamment filmé sur l'Eiger et sur l'Everest.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!