Montreux (VD): Suisse né en Somalie, il ne peut se rendre au Canada
Publié

Montreux (VD)Suisse né en Somalie, il ne peut se rendre au Canada

Un étudiant n'a pas pu partir en séjour linguistique à Toronto, n'ayant pas obtenu l'autorisation de se rendre dans le pays.

par
Yannick Weber
Keystone

Pas facile d'entrer au Canada quand on est né en Somalie. Même si on détient un passeport suisse. Ayan*, 25 ans, établi à Montreux depuis l'âge de 2 ans, en a fait l'amère expérience. Faute d'autorisation d'entrée au pays à la feuille d'érable, il n'a pas pu embarquer à bord de son vol et a dû repousser ses six mois de cours d'anglais à Toronto.

Depuis 2016, tout voyageur à destination du Canada doit en effet s'enregistrer en ligne avant le départ, par le biais d'une autorisation de voyage électronique (AVE). «Plus de 80% des demandes sont acceptées en quelques minutes», nous indique le département de l'immigration canadien. «20 minutes» a fait le test: nous avons déposé une demande, un matin à 10h50. A 10h53, notre AVE est arrivée par e-mail. Seule différence avec Ayan: notre journaliste est né en Suisse.

Le sort du Montreusien a été bien plus compliqué. Trois jours après sa demande, déposée à la mi-mars, on lui a demandé des renseignements sur sa famille et sur son parcours, par exemple s'il était membre d'une organisation politique prônant la violence. Le jeune homme a rempli les formulaires et, depuis, plus rien! «Oui, je suis musulman. Oui, je suis né en Somalie. Mais je suis Suisse et il n'est pas normal de me traiter différemment d'un autre de mes concitoyens», tempête-t-il.

Son dossier est au point mort depuis un mois et il n'y a aucun moyen d'entrer directement en contact avec la centrale qui traite les demandes suisses, basée à Paris. Ayan a dû insister. L'ambassade du Canada à Berne lui a expliqué mardi qu'une enquête sur lui était en cours et qu'une autorisation lui serait probablement délivrée rapidement. Le Vaudois se laisse deux semaines avant de considérer la proposition faite par son école de changer son projet et d'opter pour un séjour à Londres.

*prénom d'emprunt

Les Somaliens visés?

La Somalie est l'un des sept pays qui étaient concernés par le décret anti-immigration de Donald Trump, émis début 2017. Le Bureau de l'immigration du Canada refuse de commenter les cas particuliers et se mure dans le silence lorsqu'on lui demande s'il existe une liste de pays qui éveillent sa vigilance au moment de délivrer les autorisations. Les autorités canadiennes ne précisent pas les critères qui entraînent une enquête sur les voyageurs. Détail piquant: le nouveau ministre canadien de l'immigration est arrivé à l'âge de 16 ans à Toronto en tant que réfugié provenant de la... Somalie.

Ton opinion