Interpol: Suisse parti faire le jihad évaporé dans la nature
Actualisé

InterpolSuisse parti faire le jihad évaporé dans la nature

«Le Temps» révèle qu'un jeune homme suisse combat aux côtés de la brigade des martyrs de Daech, celle qui est prête à commettre des attentats-suicide.

par
mst/nxp
Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

Son nom de guerre? Le père d'Ilias le Suisse, Abu Ilias al-Swisri. Ce jeune homme de 23 ans serait le jihadiste suisse le plus dangereux au sein de Daech, selon une note d'Interpol du 27 mai 2017 que «Le Temps», qui révèle ces faits, s'est procurée. Il fait partie d'une liste, établie sur la base de recherches menées par des sources américaines, de 173 individus dont 6 sont européens.

L'histoire ne dit pas de quel canton est originaire Abus Ilias mais «Le Temps» note que le rare tweet écrit par le jihadiste l'est en français. Il a rejoint les rangs de l'EI pour combattre en Syrie en 2015. Depuis, il a disparu des écrans radar. «Il n'est pas rentré, il n'est pas considéré comme mort, il fait clairement parie des gens qui pourraient revenir», a déclaré une personne «bien informée» au quotidien. Une situation qui inquiète les autorités. Le Ministère public de la Confédération a en effet ouvert une enquête pénale.

Ton opinion