Mondiaux de hockey: Suisses anémiques en attaque
Actualisé

Mondiaux de hockeySuisses anémiques en attaque

Battus 4-1 dimanche par la Suède, les Suisses n'ont plus droit à l'erreur: seule une victoire face aux Etats-Unis, ce lundi, serait synonyme de quarts de finale.

par
Maxime Huber
Berne

L'image est saisissante, et extrêmement parlante: filmé par les caméras de la Bern-Arena, le sélectionneur national, Ralph Kruger, est copieusement sifflé par un public dépité après le «spectacle» proposé par la Suisse. Et l'on ne saurait lui donner tort, tant la Nati a paru amorphe et dépourvue d'idées dimanche contre la Suède.

En cause, le secteur offensif suisse est indiscutablement en jachère, dans l'attente d'une graine de réalisme devant le filet adverse. Avec sept buts marqués en cinq rencontres (moyenne de 1,4 par match), le bilan des hommes de Krueger est pour le moins rachitique. Insuffisant pour ne serait-ce qu'espérer une qualification pour les quarts de finale, objectif – minimum – avoué par l'encadrement de l'équipe.

Tentative d'explication de l'attaquant genevois Thomas Déruns: «On a indiscutablement péché au niveau de la réussite, tout comme depuis le début du Mondial. Mais, de son côté, la Suède s'est montrée, comme à son habitude, très solide défensivement.» Le Luganais Kevin Romy indiquait, pour sa part, que l'équipe s'était mis «une pression trop importante avant cette rencontre, induisant un cruel relâchement, en attaque, notamment».

Ainsi, pour ne pas quitter prématurément «leur» tournoi, Streit et compagnie sont donc dans l'obligation de réaliser un petit exploit lundi contre les Etats-Unis. Seule une victoire acquise dans le temps réglementaire leur octroierait en effet un sésame pour jouer les quarts de finale.

Notes:

PostFinance Arena, Berne: 11327 spectateurs.

Arbitre: MM. Hansen (No)/Ronn (Fin); Kicha (Ukr)/Orlema (Fin).

Buts: 6e Oduya (Eriksson, Weinhandl) 0-1. 25e Harju (Omark, Stralman/à 5 contre 4) 0-2.

47e Omark (Thèornberg) 0-3. 56e Andersson (Persson) 0-4. 57e Lemm (Jeannin, Ambuehl/à 5 contre 4) 1-4.

Pénalités: 8 x 2' contre la Suisse;

7 x 2' contre la Suède.

Notes: la Suisse sans Sprunger ni Du Bois (surnuméraires), ainsi que Manzato (pas qualifié); la Suède sans Holmqvist (blessé). Tir sur le poteau: Jeannin (3e).

Suisse - Suède: 1-4(0-1)(0-1)(1-2)

Dominatrice en début de partie, la Suisse n’est pas parvenue à concrétiser sur le plan comptable. Comme souvent dans de tels cas, c’est la Suède, par le biais d’Oduya, qui a pris la tête des opérations sur son premier tir cadré. Le défenseur des New Jersey Devils a profité du trafic régnant devant la cage de Gerber pour trouver l’ouverture, d’un tir anodin du poignet de la ligne bleue. Pris à froid par les Scandinaves, les patineurs au chandail à croix blanche ont par la suite semblé enrhumés.... Ainsi la «Tre Kronor» a tiré profit de sa première supériorité numérique du tiers médian pour doubler la mise, via une subtile déviation de Harjus. Les 3e et 4e réussites suédoises sont tombées comme des fruits mûrs, dans l’ultime tiers, par Omark et Andersson. En toute fin de match, la Suisse a enfin trouvé l’ouverture, par Lemm, en supériorité numérique. Pour l’honneur…

Ton opinion