Actualisé 27.10.2019 à 14:12

Ski alpinPinturault jubile, Odermatt perd tout sur une faute

La première épreuve masculine de Coupe du monde s'est déroulée dimanche à Sölden (Aut). Le favori attendu s'est imposé. Le talent suisse a raté une belle occasion.

von
Sport-Center

Pour la première saison de ski alpin sans Marcel Hirscher depuis 2004, les athlètes du Cirque blanc ont à coeur de jouer des coudes pour prendre la place du roi autrichien. Alexis Pinturault, successeur désigné par les spécialistes pour remporter le classement général de la Coupe du monde, a pris ses responsabilités, dimanche à Sölden (Aut). A l'occasion du géant d'ouverture sur le glacier du Rettenbach, le Français de 28 ans s'est directement placé aux avant-postes, réalisant deux manches quasi parfaites. Pinturault a devancé son compatriote Matthieu Faivre et le Slovène Zan Kranjec.

Classé troisième au terme de la première manche, le prodige nidwaldien Marco Odermatt (22 ans) semblait bien parti pour décrocher son troisième podium en Coupe du monde. Malheureusement, une énorme faute dans le mur final lui a fait perdre tout espoir d'intégrer le top 3. Odermatt a ainsi échoué à la 13e place. Soupe à la grimace également pour la Valaisan Loïc Meillard, 9e sur le premier tracé et éliminé après une sur-rotation l'ayant fait partir en toupie en seconde manche.

Seul Gino Caviezel a quelque peu sauvé l'honneur suisse avec un honorable 9e temps. Le Grison n'était que 22e après le parcours initial. Les trois autres techniciens helvétiques qualifiés ont réalisé un tir groupé en bas de classement: Thomas Tumler (22e), Justin Murisier (23e) et Cédric Noger (24e).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!