Actualisé 08.05.2008 à 09:54

Sunrise: baisse du bénéfice

Luttant face à la domination de Swisscom, Sunrise a vu sa rentabilité et son chiffre d'affaires fléchir au 1er trimestre 2008.

Conséquence de baisses de prix, le bénéfice net du numéro deux suisse des télécommunications a chuté de 40% à 27 millions de francs.

Les ventes ont de leur côté reculé de manière nettement moins pronononcée, soit de 4,9% par rapport aux trois premiers mois de 2007, à 447 millions de francs, a annoncé jeudi Sunrise. Les trois secteurs d'activités de la filiale du groupe danois TDC, mobile, fixe et internet, ont présenté une évolution négative.

Au total, les réductions de prix ont pesé à hauteur de 5,2 millions de francs sur le chiffre d'affaires. Outre des tarifs en repli notamment dans les télécommunications mobiles, la chute de la rentabilité reflète aussi la poursuite des investissements dans les infrastructures.

Inférieurs aux prévisions, ces derniers ont atteint 24 millions de francs, se tassant de 17,2% au regard des trois premiers mois de 2007. Si Sunrise n'a pu investir autant qu'escompté, la faute en incombe aux difficultés rencontrées dans l'érection d'antennes de téléphonie mobile, au retard pris dans la transformation des magasins et au «blocus de l'accès au réseau de données (bitstream)».

Couverture accrue

Dans le domaine de l'internet à large bande, l'opérateur entend couvrir 80% de la population avec sa propre infrastructure d'ici 2010. Au 1er mai, Sunrise a équipé 73 centraux locaux avec ses propres installations. D'ici la fin de l'année, cette couverture devrait s'étendre à 153 centrales, soit près de 38% de la population suisse.

Dans le détail, le chiffre d'affaires du réseau mobile a reculé de 5,6% à 268 millions de francs. Ce secteur a toutefois affiché une vigoureuse croissance de 9,8% de sa clientèle, à 1,55 million d'abonnés. Le phénomène, conforme cette fois-ci aux attentes de Sunrise, reflète les réductions de prix avec notamment la suppression de la taxe de base.

Dans la téléphonie fixe, les ventes ont reculé de 2,8% à 141 millions de francs. A l'image des autres opérateurs, Sunrise perd des clients dans ce secteur «en raison de la libéralisation tardive ainsi que les prix de gros toujours exagérés de Swisscom», notamment pour l'accès à large bande.

Sur le trimestre sous revue, les versements directs à l'opérateur historique ont toutefois diminué de 10 millions de francs à 77 millions. Dans les services internet, le chiffre d'affaires a enregistré le plus fort tassement, soit de 7,3% à 38 millions.

Déjà l'an passé

L'an passé, Sunrise a vu son chiffre d'affaires stagner tandis que son bénéfice net a chuté de près de 60%, essentiellement en raison de facteurs exceptionnels, à 170 millions de francs. Le recul s'expliquait pour l'essentiel par des recettes extraordinaires de 197 millions comptabilisées en 2006.

Swisscom avait alors dû dédommager son concurrent à la suite d'une décision des autorités, en raison de prix d'interconnexion trop élevés. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!