Téléphonie fixe: Sunrise conteste les tarifs de Swisscom
Actualisé

Téléphonie fixeSunrise conteste les tarifs de Swisscom

Sunrise est une nouvelle fois en conflit avec Swisscom sur les tarifs entre opérateurs dans la téléphonie fixe.

Il s'en remet à la Commission de la Communication (ComCom) après l'échec des négociations annuelles.

Swisscom veut augmenter les prix de gros (+14%) et le raccordement (+3%), a expliqué Sunrise jeudi dans un communiqué. Celui-ci réclame au contraire une diminution des tarifs et brandit la menace d'un renchérissement pour le client final.

L'opérateur conteste la méthode de calcul utilisée par le géant bleu pour déterminer ses prix. Il souligne que le Surveillant des prix et «les milieux de la protection des consommateurs» la critiquent aussi.

Cette méthode, est inscrite dans l'ordonnance sur les services de télécommunication (OST) mais devrait être modifiée, de l'avis de Sunrise. Elle permet à Swisscom d'encaisser une sorte de «taxe cachée» par le biais d'amortissements comptabilisés à l'excès.

Normes respectées

L'infrastructure est amortie depuis longtemps, elle peut donc être utilisée à prix réels, argumente Sunrise. L'opérateur se montre en particulier irrité par le critère d'un prix du cuivre en hausse actuellement sur les marchés, alors que de toute façon, le réseau de cuivre de Swisscom n'est plus à construire.

Swisscom, qui s'était fait remettre à l'ordre par la ComCom l'automne dernier, réplique que ses prix respectent les normes établies par cette dernière. La hausse des prix de gros est motivée par des baisses de volumes, explique-t-il. Celle du raccordement est liée notamment aux «coûts de construction», ajoute-t-il. (ats)

Ton opinion