Sunrise critique âprement les prix de Swisscom
Actualisé

Sunrise critique âprement les prix de Swisscom

Le directeur général du groupe de télécommunication Sunrise, Christoph Brand, a une fois de plus vivement critiqué la politique des prix de Swisscom.

L'ancien directeur de Swisscom, dans une interview à la SonntagsZeitungs, a demandé la création d'un société pour la gestion des câbles et lignes qui devrait créer la transparence des prix.

La société, selon le journal, devrait être indépendante et offrir à tous les opérateurs des prestations semblables aux mêmes conditions. La société pourrait appartenir à Swisscom mais devrait offrir à tous les opérateurs les même conditions d'accès au réseau de Swisscom.

Selon Brand, Sunrise a versé depuis 2002 deux milliards de francs à Swisscom pour l'utilisation de son réseau fixe. Mais la moitié ou les deux tiers de cette somme seulement sont justifiés. «Le reste, c'est-à-dire 400 millions de francs, relève du monopole», selon Brand et ces coûts sont en fait payés par les clients.

D'ici fin 2008, Sunrise va investir près de quatre milliards de francs dans son propre réseau. A cela s'ajoutent les 300 à 400 millions de francs qui sont payés à Swisscom et lui permettent des investissements. Selon Brand, les prix exigés par Swisscom ne sont pas adaptés aux coûts réels.

Depuis deux à trois ans, le marché des télécommunications se transforme massivement en faveur de Swisscom, notamment dans les liaisons ADSL où Swisscom détient près de 70 % des lignes. Le problème, selon le dirigeant de Sunrise, est qu'en Suisse «on retourne au monopole». Cela signifie des prix surfaits et un manque d'innovations, selon Brand.

Bon nombre de parlementaires ne sont pas conscients du problème, selon le chef de Sunrise, qui prévoit une plus forte activité de lobbying. Des propositions parlementaires seraient en préparation, selon le journal. (ap)

Ton opinion