Télécoms: Sunrise proposera la 5G d'ici fin mars
Actualisé

TélécomsSunrise proposera la 5G d'ici fin mars

A compter de la mi-mars, une centaine de clients privés et commerciaux sélectionnés par Sunrise pourront bénéficier d'une connexion 5G.

Il faudra attendre la fin de l'année pour l'internet à très haut débit en dehors des agglomérations urbaines via la 5G.

Il faudra attendre la fin de l'année pour l'internet à très haut débit en dehors des agglomérations urbaines via la 5G.

Keystone

Sunrise fait part de ses ambitions pour son réseau mobile 5G. Le numéro deux helvétique des télécommunications entend couvrir d'ici fin mars pas moins de 150 localités en Suisse, l'objectif étant de réduire le fossé numérique entre les agglomérations urbaines et les régions rurales.

A la faveur de son programme «5G for People», soit la 5G pour tous, Sunrise se targue jeudi dans un communiqué de faire oeuvre de pionnier en Suisse. A compter de la mi-mars, une centaine de clients privés et commerciaux sélectionnés pourront bénéficier d'une connexion atteignant un débit maximal de 1 Gigabit (Gbit/s) sans être raccordés au réseau de fibre optique.

Plus tard dans l'année et en plus de la fibre optique, Sunrise proposera l'internet à très haut débit en dehors des agglomérations urbaines via la 5G. Les clients se verront proposer «automatiquement la meilleure offre disponible à leur domicile ou sur le site de leur entreprise», a indiqué Olaf Swantee, le directeur général de Sunrise, cité dans le communiqué.

Actuellement, seuls 30% des ménages et des entreprises sont directement raccordés à un réseau de fibre optique. Les 70% restants doivent se contenter de solutions hybrides (combinant le réseau à fibre optique et le réseau de cuivre) ou de raccordements DSL plus lents dans les zones suburbaines et rurales, explique Sunrise.

Les fréquences pour la 5G aux enchères

L'attribution des nouvelles fréquences de téléphonie mobile pour la 5G est lancée. Dès le 10 juillet, les opérateurs pourront déposer un dossier en vue de participer à la mise aux enchères qui aura lieu en janvier 2019.

Ecart à combler

En se concentrant sur le déploiement de la 5G dans les zones suburbaines et rurales, Sunrise veut combler le fossé numérique qui les sépare des agglomérations urbaines. Parmi les 150 localités appelées à disposer d'une couverture 5G à fin mars, Sunrise mentionne notamment les communes zurichoises de Dietikon (27'000 habitants), Bülach (20'725 habitants) et Opfikon (19'864 habitants) ainsi que Autafond (74 habitants) dans la commune fribourgeoise de Belfaux.

Sunrise lancera d'autres offres pour la dernière génération de téléphonie mobile dans le courant de l'année. La Suisse représente l'un des premiers pays dans le monde avec les Etats-Unis, la Corée du Sud et la Chine à lancer la 5G. Plus tôt ce mois, l'opérateur zurichois, tout comme ses concurrents Swisscom et Salt, a acquis plusieurs fréquences lors d'enchères organisées par la Confédération.

Les recettes réalisées par la Confédération dans le cadre de ces enchères se monteront à 379,3 millions de francs, a indiqué vendredi le régulateur. Swisscom devra débourser 195,6 millions, Sunrise 89,2 millions et Salt 94,5 millions. Dense Air - un opérateur britannique contrôlé par le groupe américain Airspan - quatrième entreprise à avoir déposé une candidature, avait finalement renoncé à l'achat de fréquences 5G. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion